AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 war of hearts. (bibilo)

Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Park
Morgan Park
golden sun

Métier/études : étudiant en médecine pour la fierté de ses parents.
Situation Amoureuse : dans la merde. l'cœur en miettes qui recommence à battre, comme le con qu'il est lorsqu'il le voit.
J'aime : un peu dans le déni parfois. pourtant il sait très bien que les poitrines, il les préfère plates.
Merci à : solosands.
Mes DC : soon.

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyMer 19 Déc - 15:25


Le froid de décembre s'était allégé, du moins pour la journée. Les quelques feuilles encore sur les branches prenaient leur envole, voyageant plus que d'autre, légère, libre, sans attache. Le regard dans le vague, Morgan se demandait si c'était la même chose pour Salem. Peut-être qu'il avait eu l'occasion de prendre son envol là-bas, que tout n'était pas encore fini qui sait. Les pas lents, ça lui faisait du bien de prendre l'air, de pas rester cloîtré dans son dortoir. Le médecin le lui avait dit, alors il exécutait les ordres sans vraiment discuter. C'est vrai que ça faisait du bien, de voir des sourires, d'entendre le bruit des gens qui vivaient, insouciants, épanouis. Morgan avait l'impression de ressentir un peu cette chaleur qui les abritait, lui qui enchaînait pourtant les erreurs. Ses trajets n'étaient pas tous les mêmes, parfois il tournait à gauche, d'autres fois à droite. On lui disait de se laisser aller, de plus essayer de lutter ou de prévoir à l'avance. « Moins on pense, moins on réfléchit, et si on arrête de réfléchir on est moins nerveux. » c'est ce que le médecin lui avait dit, ses parents aussi. Bref, il marchait vers des bâtiments. Il aurait dû rebrousser chemin avant de se perdre, mais la forme pas très loin l'interpellait. Le cœur engourdit qui rate un battement, ou bien recommençait-il à battre ? La forme, il la connait, ses cheveux aussi sombres que son regard et cette mâchoire puissante. Bien évidemment qu'il le connait. « Salem ? » le souffle affaiblit en un chuchotement, le regard un peu étonné un peu déçu. Alors ce connard était là, devant lui. Il sentait déjà sa précédente mélancolie se transformer en colère, les veines bouillonnantes d'une attente désespérée contenue.
Revenir en haut Aller en bas
Salem Al Shakir
Salem Al Shakir
golden sun

Métier/études : serveur dans un restaurant côté de Smith Hill, membre des tuteurs de Brown
Situation Amoureuse : en dégringolade parce que qui n'aime pas les sensations fortes
J'aime : moi-même
Merci à : BONNIE
Mes DC : bill la bille

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptySam 22 Déc - 2:14


war of hearts. -- @Morgan Park

L'histoire triste des étoiles, c'est bien de les avoir ratées. Ça donne une belle perspective de l'immensité inexistante de l'univers dans lequel chaque personne ici, se croit tourner. Quelle chance, se demande le garçon, y avait-il pour que ce qui arrive arrive, il s'agissait pour lui de la grande remise en cause. Son prénom, Salem, avait des accents félins. Il passait devant le miroir cassé et rectangle en fulminant, battant pour de l'oxygène. Voilà, petit, en regardant le ciel très attentivement, il pouvait entrevoir une beauté légendaire, dont on parlait dans la plupart des poèmes, il admirait, sans attendre le jour où son père lui expliquerait qu'elles brillaient longtemps après leur disparition.

L'autre Salem, peiné, meurtri, passerait la barre des vingt-cinq-ans sans avoir obtenu d'étoile sur Hollywood Boulevard, il croiserait celui qu'il appelle "amour de sa vie" en plein milieu d'une rue fréquentée, en s'y attendant parfaitement. Le regard lent et appuyé sur les yeux de "l'amour de sa vie", suffisait à dire que Salem avait peu dormi sinon pas du tout. Le type, néanmoins, avait constamment une allure, qu'elle soit irritable ou non. Salem aurait pu se dire qu'il ne l'avait pas vue venir, qu'il avait tout prévu pour jouer au fantôme, en réalité, il était bien trop hors de tout pour prendre conscience et déjà ses baskets piétinaient presque celles de "l'amour de sa vie."

"Ouais?" Lança-t-il, avec nonchalance. "Ça va?"
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Park
Morgan Park
golden sun

Métier/études : étudiant en médecine pour la fierté de ses parents.
Situation Amoureuse : dans la merde. l'cœur en miettes qui recommence à battre, comme le con qu'il est lorsqu'il le voit.
J'aime : un peu dans le déni parfois. pourtant il sait très bien que les poitrines, il les préfère plates.
Merci à : solosands.
Mes DC : soon.

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptySam 22 Déc - 14:29


"Ouais?" "Ça va?" le Park cligne des yeux, pas sûr d'avoir bien entendu. Cette question idiote vue son allure, les cernes toujours présents, s'accrochant à lui comme un vieil ami en manque d'affection. Drôle, parce qu'il arrivait presque à se voir chez Salem. Les valises noires le rendant quand même moins pitoyable que lui. Le Al Shakir savait être attirant en toutes circonstances, encore et toujours il pouvait pas se comparer à lui. Ses lèvres plissées par la colère grimacent en un semblant de sourire ironique alors qu'un rire de gorge fait tressauter ses épaules. Il rigole Morgan. De la situation, encore une fois on le fuit, encore une fois ça fait mal. Pas besoin de chercher plus loin, mais c'est le masochisme du Park qui le fait finalement parler et éviter la question inutile où son rire avait répondu pour eux. « T'es rentré. Pourquoi m'avoir rien dit ? »

Je t'attendais. Morgan se mord la langue pour pas laisser s'échapper cette information. Il attendait quoi l'infidèle ? Parce que le karma, lui, attendait patiemment sa déchéance sans fin, celle qui le ferait tomber encore d'un étage. Juste en face de lui, représentant l'une de ses grandes faiblesses, c'était mauvais. On lui avait dit d'éviter trop d'émotions fortes, mais c'était impossible avec le visage qui lui faisait face. Beauté insolente avec un soupçon de désintérêt qui finissait de l'achever. Rêvait-il ? Encore un cauchemar trop réel, encore. Ce début de dépression ou d'autre chose, il espérait juste que ça arrête de faire pulser son cœur de manière aussi douloureuse chaque jour de sa putain de vie. « Enfin bon. C'est sans doute plus mes affaires. » Sa tête qui se balance en accord avec les conneries qu'il sort et qu'il s'oblige à croire pour arrêter le massacre interne. L'océan bleu évitant l'ébène.
Revenir en haut Aller en bas
Salem Al Shakir
Salem Al Shakir
golden sun

Métier/études : serveur dans un restaurant côté de Smith Hill, membre des tuteurs de Brown
Situation Amoureuse : en dégringolade parce que qui n'aime pas les sensations fortes
J'aime : moi-même
Merci à : BONNIE
Mes DC : bill la bille

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptySam 22 Déc - 21:26


war of hearts. -- @Morgan Park

Le rire de l'amant file dans l'air et il n'est pas assez tard pour faire semblant de ne pas avoir entendu, leurs yeux s'annulent en se croisant et s'évitent, quoique Salem est de ceux qui se cherchent constamment des excuses. "Non mais j'pensais pas te voir c'est tout."

C'est tout? Dit-il; il a oublié l'échange nerveux de l'aéroport, leur baiser discret laissé dans un regard: Tu comprends, c'est une question de réputation, Morgan. Comme je t'ai dit il est censé y avoir quelqu'un d'autre dans ma vie, de quoi combler un trou médiatique et quand tout se calmera je pourrai faire ce que tu veux, Morgan. "Si c'est tes affaires mais j'avais la tête ailleurs." Les doigts grimpant dans l'air en même temps qu'une main hésitante, puis sa bouche écrasée contre la sienne, pour dire bonjour. Soudain le soleil s'écrase derrière les nuages et Salem ne pensait pas ressentir l'échange avec l'intensité d'une morsure crachant un sale venin.

En interrompant les à-coups de leurs visages, il s'étend quelque peu, le souffle de Park s'échoue sur le bas de son menton. "Ça fait pas si longtemps que je suis rentré, tu vas me faire un scandale?" Il ignore s'il l'a poussé à la rencontre, si a un moment Morgan a tenté de le dégager de sa vue, parce qu'il a le corps endormi et à moitié électrique, il est fébrile, quand il parle, ça va trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Park
Morgan Park
golden sun

Métier/études : étudiant en médecine pour la fierté de ses parents.
Situation Amoureuse : dans la merde. l'cœur en miettes qui recommence à battre, comme le con qu'il est lorsqu'il le voit.
J'aime : un peu dans le déni parfois. pourtant il sait très bien que les poitrines, il les préfère plates.
Merci à : solosands.
Mes DC : soon.

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyMer 26 Déc - 16:30


Regard plein de remontrance qu'il dira jamais à voix haute, les cordes vocales décharnées depuis trop d'années, les mots c'était pas son fort. Toujours à se cacher, à souffrir en silence sans vouloir d'explications, sensibilité parfois à fleur de peau, pourtant il était pas comme ça avant. Avant. Oh, il pourrait remettre toutes ses fautes sur le premier homme à lui avoir fait voir mille couleurs et ne laisser que du rouge. Mais il avait eu des mois pour réfléchir, des nuits pour repasser toutes les scènes comme un bon vieux film dont son esprit n'arrive pas à se lasser. La faute, c'était la sienne. "Non mais j'pensais pas te voir c'est tout." Les yeux rouges, le manque de sommeil le mange peu à peu, alors morgan se contente juste d'hocher la tête sèchement. Prêt à dire au revoir, c'était sans doute mieux que de continuer ce jeu un peu trop flou où rien n'était vraiment dit. "Si c'est tes affaires mais j'avais la tête ailleurs." Profond soupire et ses yeux se ferment un instant, sa main triturant ses cheveux. Ils avaient poussé depuis la dernière fois. S'apprêtant à partir comme il aurait dû le faire depuis le début, une bouche rencontre la sienne et c'est avec surprise qu'il laisse faire. Surpris par l'électricité qui traverse son corps en même temps que les mots dans son esprit se formant en gros caractère. Ce connard lui avait manqué. Esprit troublé qui revient peu à peu à la vie par ce contact tant désiré, morgan aurait pu en pleurer de joie si son attention n'était pas autant concentré sur les deux morceaux de chairs de Salem. "Ça fait pas si longtemps que je suis rentré, tu vas me faire un scandale?" l'océan qui reprend vie, chaleur sur ses lèvres brulantes avides de reprendre possession de celles qui lui avaient tant manqué. Toute colère envolée, juste le désir de retrouver ce qu'il avait tant recherché pendant ces derniers mois, en vain. « Connard. » murmure à peine soufflé que ses mains s'agrippent au t-shirt du Al Shakir dans le but de rapprocher leurs corps alors que ses lèvres s'abattent sur celles de son homme aux yeux charbon.
Revenir en haut Aller en bas
Salem Al Shakir
Salem Al Shakir
golden sun

Métier/études : serveur dans un restaurant côté de Smith Hill, membre des tuteurs de Brown
Situation Amoureuse : en dégringolade parce que qui n'aime pas les sensations fortes
J'aime : moi-même
Merci à : BONNIE
Mes DC : bill la bille

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyJeu 27 Déc - 0:32


war of hearts. -- @Morgan Park

I will judge myself guilty of loving you too much
I will smother you just to feel your touch
I will offer you my whole self
Not just my best
You can take me as I come
Or discard me like the rest


La sincérité saute sur les ondes de son cerveau en phrases décadentes, il est de ces méchancetés qui n’en ont pas l’air. D’abord, la pince d’un crabe contre la peau d’un gosse accidentellement sur une plage, ensuite le souffle brûlant comme la flamme embrasant les fourrés. Sans bonne volonté, Salem, rêvait de se perdre dans les bras de la nicotine est tout de même ravivé par l’image de Morgan. Il le détaille, c’est son rempart contre le monde: Persuadé qu’il tomberait dans le vide, autrement comme il l’avait fait les six derniers jours. Incertain de voir ce qu’il est en train de voir, vacillant à la réponse du garçon qu’il veut imaginaire, aller vers lui c’est le tirer de plus en plus vers la falaise, vous savez, celle des films au bout de laquelle les voitures chères se jettent?

Salem n’était pas aveugle, plutôt porté par une faim à laquelle il ne réchappait pas. Il tenait contre sa bouche, Morgan. Morgan retenait les quelques sanglots au fond de sa gorge que Salem lui avait découvert (il s’en voulait d’avoir fouillé peau contre peau). Ça se sentait ces choses-là, il se retrouvait dans ses gestes, il voulait les imiter, coller leurs mains, puis la synchronie était si parfaite, comment dire non, à la détresse déjà vécue, même dans sa totale cupidité? Salem commença à se demander pourquoi Morgan l’imitait si bien, persuadé soudain de l’avoir entraîné dans un gouffre. Les articulations entre les moments où il l’embrassait s’entrecoupaient de vives oeillades vers le garçon. Encore une fois, Salem n’était pas aveugle.

Troublé, le sourire d’Al Shakir grimpe et redescend entre deux étreintes, il a sa tête entre ses mains, s’il le veut mais il les sépare, il le fait se reculer, les mains agrippant les coutures de son jean pour mieux le diriger; « T’as dit quoi là? J’ai pas bien entendu, p’tit con... »

Main ravisseuse, saisissant celle de Park, traversant l’allée pour s’y fondre et trouver une ruelle où la porte est déjà entre-ouverte, chez lui, ça ne sonne pas vraiment comme ça, du peu qu’il a vécu c’était plutôt un lieu de coma, de mort imminente. La chaleur de Park y mettait des contours un peu moins léthargiques. Il articulait: « T’échappes à qui, en te baladant comme ça? »
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Park
Morgan Park
golden sun

Métier/études : étudiant en médecine pour la fierté de ses parents.
Situation Amoureuse : dans la merde. l'cœur en miettes qui recommence à battre, comme le con qu'il est lorsqu'il le voit.
J'aime : un peu dans le déni parfois. pourtant il sait très bien que les poitrines, il les préfère plates.
Merci à : solosands.
Mes DC : soon.

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyDim 30 Déc - 0:03


Bonheur mêlé à cette douce culpabilité qui ne quittait plus sa peau depuis quelques mois, devenant sa plus fidèle compagne. Joie de retrouver cette chaleur qui lui avait tant manqué ces derniers jours qu’il aurait cru que des années étaient passées depuis leur dernière rencontre. Le jeune Park ne pensait pas que quelqu’un lui manquerait autant de nouveau, naïvement la surprise était souvent à ses côtés lorsqu’il était proche du Al Shakir. Douce sensation qui apaisait son cœur faible et cassé, mais hors de question de le réparer, instinct de protection. Pour lui, mais aussi pour l’homme qui caressait ses lèvres. L’idée de voir ses yeux charbon colorés de déception le rendait dingue, l’idée qu’il le repousse lui écrasait la poitrine. Un peu trop accro pour son propre bien, la distance n’arrangeait rien à son état, l’envie de se ressourcer trop puissante pour qu’il se laisse aller à la culpabilité. Des mains le repousse un peu et ses yeux qu’il se souvenait pas avoir fermés rencontrent de nouveau le visage viril, presque amusé par son air mécontent. « T’as dit quoi là? J’ai pas bien entendu, p’tit con... » le visage du Park qui se secoue lentement, pouffant et pas effrayé pour un sou. La colère maintenant bien loin depuis que l’ancien Sears l’avait embrassé. Il se laisse entrainer sans se poser de question, seul l’envie de recommencer ce qu’ils faisaient précédemment hantait son esprit embrouillé. Ses yeux parcourant rapidement le nouveau lieu où il reviendrait y mettre un peu plus de vie. L’aspect encore inachevé faisait comprendre l’aménagement récent, faisant disparaitre toutes ses dernières craintes. « T’échappes à qui, en te baladant comme ça? » les yeux un peu lâches, il regarde un peu ailleurs avant de revenir à lui. « Aux remontrances de ma mère si elle apprend que je sors jamais de ma chambre. C’est… censé me faire du bien à « l’esprit ». » ses épaules se soulèvent, voulant pas montrer à quel point la situation était plus critique que ça. A quel point il avait dû batailler pour rester près d’ici, près de lui et de son frère. Son visage se rapproche finalement de Salem jusqu’à mordiller la chair qui le tente. « J’ai bien fait de m’échapper aujourd’hui. » les saphirs qui s’illuminent doucement, d’amusement tout en tendresse. « Et toi ? Tu voulais m’échapper ? Même à plusieurs kilomètres je pense pas que ce soit possible ‘lem. Comme quoi chat ou pas… » esprit joueur voulant s’échapper de la dure réalité, le sourire mi-charmeur, mi-amusé par ses piques qui lui seraient renvoyées au centuple. Mais Morgan préférait les vengeances plus… corporelles.
Revenir en haut Aller en bas
Salem Al Shakir
Salem Al Shakir
golden sun

Métier/études : serveur dans un restaurant côté de Smith Hill, membre des tuteurs de Brown
Situation Amoureuse : en dégringolade parce que qui n'aime pas les sensations fortes
J'aime : moi-même
Merci à : BONNIE
Mes DC : bill la bille

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyDim 30 Déc - 15:38


war of hearts. -- @Morgan Park

Les cartes postales du chat ressembleraient à un amas de sottises, il écrirait bourré à trois heures ou amoureux d’un paysage à cinq, s’excuserait pas pour les pattes de mouches, ne se fatiguerait pas avec les futilités humaines, à vouloir que le destinataire l’accroche sur son frigo avec un aimant en soupirant chaque matin devant ladite carte pour attraper les bouteilles de lait.

Les lettres, il les écrivait sans réfléchir en ignorant complètement son talent certain pour les mots, le tout serait baigné de sarcasme et d’absurdité, de sorte qu’aucun amant ne garderait une trace de ces chiffons sinon pour y mettre quelque larme salée, il ne vivait pas pour l’amour, il vivait pour l’instinct.


L’instinct avait poussé Salem à revenir, et seulement en grimpant les marches jusque l’étage sous les toits, il s’était agrippé à la parole de celui qui restait éveillé à sa porte, à l’affût du moindre message qu’il enverrait dans sa désinvolture. Lui, qui écoutait toutes ses demandes et ses requêtes, y répondant avec franchise, ne laissant rien paraître. Salem fixait à présent Park, manquant de souffle après toutes les marches passées, il faisait froid mais pour des raisons évidentes, rien ne le transportait plus que cette rencontre là, imprévue: Morgan était le plus honnête de tous.
Il ne se laissait pas attendrir par les travers de la conversation, Salem, il commençait à voir tant de couches s’accumuler dans les discours de Morgan Park, et il ne faisait qu’à moitié attention, ce qu’on pourrait très franchement lui reprocher. La douce morsure allume son système mais il ne répond pas immédiatement, il s’humecte les lèvres et poursuit.
Le rire du chat s’enfuit, doucement ravalé quand il attrape le briquet dans sa poche et glisse une cigarette entre ses doigts, les levant vers Morgan pour l’interpeller: « T’as pas besoin de te justifier, j’aime juste te taquiner. »
La première taffe se tire sans mal, il va jusque la petite lucarne pour l’ouvrir d’un coup et que la fumée s’échappe. « Non, du tout. »
Les yeux qui s’attardent, s’impatientent mais encore le goût du tabac s’encombrant dans les entrailles de Salem, des perles noires attachées à sa vue, Morgan en mirage, il se demande si l’illusion parfaite va durer, c’est ce qu’il est, dans ses traits chauds et Salem l’attire vers lui, une main passant sous l’étoffe et coulant, geste décisif mais loin d’être surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Park
Morgan Park
golden sun

Métier/études : étudiant en médecine pour la fierté de ses parents.
Situation Amoureuse : dans la merde. l'cœur en miettes qui recommence à battre, comme le con qu'il est lorsqu'il le voit.
J'aime : un peu dans le déni parfois. pourtant il sait très bien que les poitrines, il les préfère plates.
Merci à : solosands.
Mes DC : soon.

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyDim 30 Déc - 23:02


Sa culpabilité, toujours accrochée à lui. Elle ricane alors qu'il tente d'arrêter de se cacher, de vouloir montrer un peu l'envers du décor que le Al Shakir avait bien dû voir. Sans doute un peu trop le genre de livre où la couverture révélait déjà tout, ou peut-être qu'il voulait se faire pardonner avant même d'avoir avoué toutes ses fautes. Loin d'être parfait, Morgan s'éloignait de cette définition qu'il avait touchée du bout des doigts, plus jeune. Drôle comme une seule personne peut être assez puissante pour briser une vie, comme un doigt faisant tomber le premier domino, le premier d'une longue lignée d'autres. Parce qu'on entraine toujours quelqu'un à sa suite dans les ténèbres. Les paupières qui se ferment deux secondes, juste le temps de repousser ses anxiétés, ses erreurs, sa malédiction demandant une prochaine victime. « T'as pas besoin de te justifier, j'aime juste te taquiner. » toujours à vouloir se justifier, à rassurer ou montrer qu'il allait bien, les mots de salem étaient toujours simples. Lui c'était les grandes phrases, joueur de violon amateur où la musique sonnait intime, mais pas assez profonde, s'auto-protégeant dans l'attente d'un coup imaginaire. Salem c'était le chemin bien tracé qui s'opposait à ses nombreux états d'esprits contradictoires. Plus simple, oui, c'était sans doute pour ça qu'un poids s'enlevait de son esprit aux mots de salem. Pas besoin de se justifier. « Oh. » murmure presque timide qui s'évapore dès qu'il se reconcentre sur sa bouche. Presque audacieux dans ces mouvements, morgan n'avait jamais été aussi entreprenant, voulant juste profiter de ce moment qui l'éloignait des chemins sombres que prenaient trop souvent son esprit ces derniers temps. Le regard qui tombe sur la cigarette à peine allumé, presque jaloux lorsqu'elle rencontre les lèvres de Salem, moue mécontente qu'il s'aperçoit pas avoir sur le visage redevenu plus juvénile. « Oh non, un jour je cacherais tous tes paquets. » le frisson qui le traverse par cette main inconnue qui lui brûle le torse. La respiration un peu lourde, il observe quelques secondes l’avancée des doigts avant de les aider, agrippant son t-shirt pour l’éloigner définitivement de son corps. Ses propres mains partent à la découverte d’un buste plus mature, les perles azurs qui s’assombrissent légèrement, dans l’expectative de son corps contre le sien. « Si tu comptes continuer de foutre ce satané poison dans cette bouche, il va y avoir un problème Cat. » la jeunesse impatiente qui se réveille dans ses yeux, enfin une lueur familière s’accordant à son âge qu’on lui dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Salem Al Shakir
Salem Al Shakir
golden sun

Métier/études : serveur dans un restaurant côté de Smith Hill, membre des tuteurs de Brown
Situation Amoureuse : en dégringolade parce que qui n'aime pas les sensations fortes
J'aime : moi-même
Merci à : BONNIE
Mes DC : bill la bille

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyLun 31 Déc - 19:31


L’inconstance de Salem commençait à le grignoter à l’intérieur, il se soulageait en sifflant clope sur clope, le passage entre les poumons et la sortie de son coeur valait largement les heures misérables qu’il vivrait en fin de vie s’il persistait et ses yeux étaient retenus par l’extérieur alors que la nicotine investissait les recoins de son organisme. 
Il était loin d’être correct, Salem, négligé depuis un moment, à l’image des torchons de presse qu’il épluchait le matin, choses dont il ne parlait pas à Park, d’ailleurs il se demandait ce qu’il pouvait bien dire à Park. Il n’avait pas souvenir exact de leur dernière conversation, seulement la vive réalité de ses mains sur les contours chauds de sa personne exténuée, il riait au milieu d’une bouffée. D’un commun accord, la cigarette vient s’écraser dans le cendrier, derrière Morgan. « Ça, c’est comme tout, c’est provisoire. »

C’est sur un pied d’égalité qu’ils se retrouvent, Salem expédiant le poids des mots en se délestant du pull épais sur son dos, une semi-vulnérabilité à laquelle il est d’emblée ouvert à laisser Morgan goûter, mais le doute demeure dans le fond du regard. il n’est pas aussi buté qu’il ne le laisse paraître.

Des bribes lui reviennent de la première soirée, il en profite pour se rappeler la délicatesse passée douloureusement sous leurs baisers, le temps écoulé comme une confrontation; lui, Salem, mis devant le fait accompli, le début de leur relation, qu’il appréhende comme l’adolescent qu’il était encore il n’y a pas si longtemps.

Salem, déboutonnant le jean attaché à sa taille, les yeux posés dessus, jeune, indifférent sur le moment mais une fois revenu à Morgan, déjà il s’affaire à le séparer aussi de ses fringues. Il n’est pas encore à l’aise avec ce qu’il est en train de faire, non il n’est pas à l’aise. Il va le lancer dans une relation petit à petit, ce malgré son talent destructeur, il revoit les larmes de sa copine dégringoler sur ses joues et lui, déglutissant mais trop peiné, endommagé.



Morgan est venu s’échapper, pourquoi le lui refuser? Immédiatement, Salem tire sur le fils de possibilités, le déshabille et s’approche pour les englober et les faire oublier, s’il y a quelque chose à oublier. La force physique de Park est annulée par la détermination de Salem, il a déjà échoué ses lèvres sur sa joue, en toute désinvolture, c’était le baiser le plus rapide avant d’atteindre sa bouche et de le pousser un peu pour le réveiller, lui donner un rythme à suivre, une chanson à se jouer dans sa tête pour pleinement profiter. « T’as perdu ta langue, M? »
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Park
Morgan Park
golden sun

Métier/études : étudiant en médecine pour la fierté de ses parents.
Situation Amoureuse : dans la merde. l'cœur en miettes qui recommence à battre, comme le con qu'il est lorsqu'il le voit.
J'aime : un peu dans le déni parfois. pourtant il sait très bien que les poitrines, il les préfère plates.
Merci à : solosands.
Mes DC : soon.

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyDim 27 Jan - 17:23


Moue enfantine se confondant bizarrement avec son regard désireux et les lèvres rougies par les baisers. Il était beau morgan, les yeux brillants qu'on n'avait pas vu depuis bien longtemps. Rien que le toucher de salem et il se sentait revivre, la peau frissonnante sous les caresses qu'on anticipe, les baisers qu'on redemande. L'homme faible qui se laisse avaler par cette bulle intime empreint d'une douceur un peu impatiente. Souffle saccadé et les yeux découvrant pour la première fois le corps étranger, timidité envolée par l'expérience des années, l'envie grandissante de rassurer son partenaire, de le laisser mener la danse. Pointe de déception de pas pouvoir découvrir en même temps que lui, son corps salit, ça le fait se crisper légèrement alors que son t-shirt s'envole au loin. Mise en lumière de chaque parcelle de son corps, de chaque blessure avec cette conviction que son cœur décharné est aussi visible que ses cicatrices sur les poignets. L'organe rapide par la force des lèvres avides, morgan essaye de pas y penser, pourtant un malaise qu'il connait bien refuse de le lâcher, associé à cette chère culpabilité refusant de le laisser s'épanouir dans l'étreinte rêvée. Jeune poupée perdue qui remplace la fougue jeunesse, laissant le jeune un peu dérouté par toutes les émotions contradictoires l'éloignant de cette douce sensation de déchéance qu'il aurait jamais pu refuser à salem de lui donner. « T'as perdu ta langue, M? » les paupières qui s'ouvrent pour dévoiler les perles salées refusant de couler. Il avait encore sur les lèvres la douceur de ses lèvres laissant un goût amer dans son cœur et son corps sale par les baisers d'un autre. « Je peux pas. » du bout des lèvres il s'éloigne lentement, ramassant son t-shirt pour l'enfiler tel un automate. Le regard vide de nouveau, ça brise les cœurs. Les mains se posant sur son visage, volonté d'effacer ce qui va se passer, le soupir traversant sa bouche en même temps que le souffle tremblant. « Je peux pas. » répétition un peu plus brisée, comme une vieille radio qu'on arrive plus à faire marcher. « Il faut que je parte. » les sanglots dans la voix, la panique accélérant sa respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Salem Al Shakir
Salem Al Shakir
golden sun

Métier/études : serveur dans un restaurant côté de Smith Hill, membre des tuteurs de Brown
Situation Amoureuse : en dégringolade parce que qui n'aime pas les sensations fortes
J'aime : moi-même
Merci à : BONNIE
Mes DC : bill la bille

war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) EmptyLun 28 Jan - 22:41


Une lente fracture des coeurs s’opérait, Morgan se décomposait devant lui, il voyait, il ne lui laissait pas le choix, Morgan. Salem ne pensait pas avoir rencontré quelqu’un comme lui, avant. Lui, celui emménageant dans sa tête, au bon rythme. Est-ce-qu’il savait ce que c’était d’être vulnérable, ouvertement? Les tripes que ça prenait? Ce qu’il n’avait pas. Il n’était pas attentif à ces détails, encore embrumé par le poids de ses pensées, ce groupe de parole auquel il s’était joint n’était qu’une création paresseuse de son esprit. Salem s’occupait de trouver les arguments et les contre-arguments, parfois pris de cette rupture folle-dingue, un rire fatigué s’échouant dans la bataille intérieure le gardant occupé. Voilà la vérité, Morgan celle qui ne mérite pas une liste à dresser, pour laquelle les doigts se fatigueraient bien vite, bloqués, tétanisés, comme toi, Morgan.

« Pour aller où? »
Il se met à genoux, Salem, s’approchant de l’homme blessé prêt à faire sa prière pour lui, il se mélange entre paumes tièdes se tentant à l’auto-consolation, le rythme saccadé de ses paroles, Salem n’a pas besoin de l’écouter répéter les paroles en boucle, il s’approche, mais lui n’a jamais eu de religion. Jamais. Le contact du sol est désagréable. D’abord il s’exécute, s’occupe de le débarrasser de ces fringues qui n’ont pas la bonne odeur, plus, du moins. Souvent elles s’imprégnaient de tout sauf de ce qu’il fallait. Salem le regarde depuis qu’il est entré dans la pièce, à moitié décousu, maintenant ses bras se déchargent de leur poids contre son corps, il pourrait fondre ici, s’il le voulait Morgan. En soi, Salem le laisserait faire mais il remarque les décolorations comme un ciel en train de tomber dans la brume, blanches, fines, plus ou moins précises, l’indélébile: les cicatrices sur les poignets de Park, alors, oui. Il y a accorde les secondes perturbées, Salem. Mais maintenant il détourne les yeux, passe les mains sur les muscles raidis de son partenaire, l’embrassant partout où sa bouche peut échouer, comme il sait si bien le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



war of hearts. (bibilo) Empty
MessageSujet: Re: war of hearts. (bibilo)   war of hearts. (bibilo) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
war of hearts. (bibilo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: providence, rhode island :: smith hill-
Sauter vers: