AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 D(run)k {Oxelix}

Aller en bas 
AuteurMessage
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} EmptySam 17 Nov - 17:09

d(run)k // @felix glendower & ox







Tu te rappelles plus trop comment t’es arrivé là, t’étais déjà assez défoncé quand t’as croisé Dick Grayson à cette soirée au bar, entre les gens qui se bousculent, qui s’collent entre eux, qui s’vomissent dessus. Il t’a reconnu, toi à moitié, tu l’as appelé Dick toute la soirée, pas sûre qu’il ait compris pourquoi. Au début, c’était un peu chelou, t’arrivais pas à connecter deux phrases ensemble, tu faisais ton Ox, quoi. Heureusement que t’as eu la vision d’une Billy dans un coin de ta tête, tu sais pas trop comment, ça t’a détendu et tu t’es dit que si elle kiffait ce mec, c’est qu’il devait être cool. Puis vous avez commencé à vous amuser. “Concours de shots ?”. C’était venu naturellement, au final. On dit que l’alcool réunit les gens, peut être bien. Étrangement, ça éveille en toi un esprit de compétition que tu ne te soupçonnais pas. Peut être que c’était à cause de tous ces mauvais sentiments que tu tentais de fuir, le fait est que tu enchaînais les shots comme du petit lait et que le gallois voulait rien lâcher. Tous ceux qui avaient voulu vous suivre étaient déjà par terre mais vous sembliez toujours d’aplombs. Ça coule, ça glisse, ça claque et ainsi de suite, ça brûle parfois mais rien ne vous arrête. Et vos rires commencent à raisonner dans la pièce tandis que vos camarades de boisson sont au sol, incapables de suivre la cadence. Tu te sens chaud, à l'intérieur, comme un réconfort que tu retrouves que quand ton cerveau est retourné par des substances inconnues. Les brumes inconnues, les vapeurs ivres font fondre les images dans ta tête, et désormais, il n’y a plus que l’envie de voir Glendower complètement à l’envers qui t’habite. “Ok, Grayson, ok, ok. J’ai une idée, ok, mais prépares-toi à courir …”. Qu’est-ce qui t’prends, Ox ? Tu quittes retire ta bat-cape pour jouer les joker ? Ta main glisse derrière le comptoir alors que le barman est occupé à servir des malibus à une bande de nanas aux seins débordant de leurs tops minuscules. Tes doigts saisissent une bouteille de tequila et t’attrappes la manche du Sears en te dirigeant lentement vers la sortie. Mais le problème avec ta tête de défoncé et tes yeux bridés, c’est qu’on te prend souvent pour un Jackie Chan de l’ombre, un yakuza liddle, on te fait pas trop confiance. Et dès que tu sens le danger, comme le spider-sens, tu lâches un bon gros “Cours !” à Glendower en détalant comme un lapin, la main accroché au bras de ton compagnon de beuverie. Tes éclats de rire résonnent dans les ruelles désertes et finalement, tu t’mets à fuir un barman qui n’a pas daigné te suivre. Tu brandis fièrement la bouteille comme un trophée. “Bien joué, Grayson, bienvenue du côté obscur.”. Ox, ta crédibilité est aussi forte que celle de Kylo Ren, de qui tu te moques ?

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Felix Glendower
Felix Glendower
rising moon

Métier/études : en dernière année de business management, la dernière ligne droite avant le choix fatidique
J'aime : les gens
Merci à : endlessly epic

D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: Re: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} EmptyLun 10 Déc - 22:44


Felix avait un peu oublié ce que ça faisait, de terminer au bar après les cours. Il avait essayé de se concentrer sur ses cours, un peu. C'était bizarre pour les autres de voir le Gallois aussi sage, c'était sans doute pour cela qu'ils l'ont traîné vers la rue des lieux de débauches. Il avait dit non mais son sourire voulait dire oui. Il avait ressenti un besoin de revenir à ses sources, et l'un des Sears lui avait sorti un truc du genre "n'oublie pas qui tu es!" mais Felix était presque sûr qu'il n'avait fait que citer le roi lion. Il avait commencé doucement, avec des bières, parce qu'il voulait quand même y aller progressivement au début, pour pas prendre son foie par surprise. Puis son regard a croisé celui d'Ox, et il ne lui a pas fallu longtemps pour aller à sa rencontre. Il s'était dit que ce serait cool de passer un peu de temps avec le meilleur ami de Billy. D'ailleurs, il proposa au Glendower un concours de shots, et Felix n'était pas du genre à reculer devant un défi. Les verres s'enchaînaient, et le Gallois ne perdait ni son sourire, ni son équilibre. Il voyait ses potes défaillir, quelle bande de petits bras, vraiment. Ox tenait bon, ce qui surprenait un peu Felix. Ca l'apprendra à juger aux premiers abords, parce qu'il était loin d'avoir la carrure d'un rugbyman par exemple.

Et v'la que son nouveau compagnon de beuverie annonce une idée de génie. « Vas-y, j'suis prêt. » Pour quoi, il le sait pas, mais il est prêt. Il l'est toujours, quand il s'agit de faire n'importe quoi. La douce euphorie s'empare lentement de lui. Il fait de plus en plus chaud, la salle est moite, ou peut-être que c'est juste lui. Son regard suit laborieusement la main d'Ox derrière le comptoir. L'information est encore en train de monter au cerveau que Felix se retrouve déjà entraîné par la manche. Faut croire qu'il est pas si prêt que ça. Puis un ordre, court et simple, se fraye un chemin jusqu'à ses oreilles, et ses jambes se mettent automatiquement en route, comme un réflexe de survie. Il sait pas vraiment où ils vont mais tout ce qu'il sait c'est qu'ils ne doivent pas rester là. Il voit la bouteille comme un enjeu, la balle à emmener jusqu'à l'essai, le point décisif. Les cris du barman derrière eux se noient dans leurs rires. Quand enfin ils s'arrêtent, Felix prend le temps d'admirer leur prise, une mine impressionnée sur le visage. « Non, toi bien joué! Ca te dirait pas de faire partie de l'équipe de foot? » Felix ne sait plus trop ce qu'il raconte à cette heure. Sobre, il se rendrait compte que l'équipe en face ne ferait qu'une bouchée d'Ox. Même si au final, sa silhouette fine lui permettrait sans doute de passer entre les mailles du filet de la défense. « Tu fais ça avec Billy aussi? » Voilà, son éclat de lucidité fut aussi bref qu'intense. Bourré, il retombe bien vite dans le stéréotype de l'athlète sans cervelle.
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: Re: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} EmptyDim 16 Déc - 18:48

d(run)k // @felix glendower & ox







Max disait souvent “Ox, j’crois que si t’es jamais à l’envers, c’est parce que t’oublies d’être bourré” puis il se mettait à rire et son éclat réchauffait toute la pièce. Et toi, tu continuais de boire sans vraiment que ça secoue tes tripes, parfois ça piquait un peu la bouche, ça brûlait un peu la gorge, ça cramait un peu la cervelle, mais elle, elle était déjà assez amochée alors ça changeait pas grand chose. Ce soir, t’avais déjà les yeux explosés quand les shots se sont enchaînés mais rien à faire, t’étais toujours debout et dehors, tu courais comme si ta vie en dépendait. Les pieds qui dévorent le bitume, les membres qui s’envolent, la silhouette qui flotte comme un astre céleste, tu t’sens léviter, la bouteille qui sert de satellite, l’esprit aérodynamique, tes pompes se sont transformées en fusées, les scientifiques en revenaient pas, mais Ox, redescend, t’as fait deux mètres en trottinant et t’as craché tes poumons comme le vieux retraité du quartier qui fume comme un pompier. Puis les paroles du Golden Boy t’arrache un rire, ce rire qui se fond dans un soupire amusé. “Grayson, t’es bien mignon mais je respire plus après deux pompes, hahahaha ! T’inquiète même ap’, Bruce Wayne a pas toujours été ultra barac’, j’veux dire, faut bien commencer quelque part, puis si ça s’trouve, si j’bois cette bouteille, j’vais d’venir une armoire à glace comme Bane ? Ouais, c’est sûre, tema, tema !”. T’ouvres la bouteille d’un coup de pouce, une, deux, trois grosses gorgées, et ça continue, le quart passe dans ton gosier alors que tu termines par un cri de loup malade. “Non mais vous voyez que les asiat’, ils ont pas des p’tites queues ! Bande de bouff-Putain, Gayson-J’veux dire Grayson, tu sais, un jour, j’t’ai dessiné en forme de bite, c’était trop marrant, putain, j’étais sacrément perché mais c’était trop cool”. C’est fou comme la boisson et la fumette aiment s’allier pour délier ta langue. Comme si c’était une potion magique qui te rendait tout fou-fou, un peu explosé dans le ciboulot mais toujours avec un certain panache de beauf de comics. Fallait bien rester fidèle à toi même, n’est-ce pas ? Puis entre tes délires chaotiques, t’entends la petite voix timide de Félix, l’évocation de Jane au milieu de cette sortie débordant de semblant de testostérone. “C’que j’fais avec Billy-Kory ? Hummm … Bah … Billy, elle m’apprends des trucs, elle me gronde quand je fais des bêtises puis j’oublie et elle recommence mais son prénom est dans ma tête, c’est que ça veut dire quelque chose ? Puis elle répète tellement le tien qu’il est aussi rentré, pourtant Félix, ça faisait pas chat, pour moi, j’veux dire, Lucifer dans Cendrillon, c’est bien plus félin, non ? Ou Berlioze ? Ouais, les Aristochats, c’est tellement un bon film disney. Mais on parlait pas de Billy à la base, je sais plus. Non, attends, le football, c’est ça ? J’me ferais écrasé, c’est sûre, j’crois bien qu’une de mes ex a rigolé quand elle m’a vu à poil la première fois, à moins que ça soit Seju ? Je sais plus trop. On parlait de quoi déjà ?”. Ox, t’es le pire.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Felix Glendower
Felix Glendower
rising moon

Métier/études : en dernière année de business management, la dernière ligne droite avant le choix fatidique
J'aime : les gens
Merci à : endlessly epic

D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: Re: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} EmptyMar 25 Déc - 20:28

C'était si facile de retomber dans les mauvaises habitudes. L'ivresse était loin d'être une inconnue pour le Glendower. Il avait vu la pente venir de loin mais ça ne l'avait pas empêché de s'y laisser glisser paresseusement. Il n'avait pas fait beaucoup d'efforts pour résister à ses amis l'ayant entraîné vers le bar, ni à Ox et à son esprit de compétition. Apparemment, c'était trop difficile de dire non à une bonne bière. Ainsi qu'aux verres qui suivaient. Quelque part c'était un soulagement, il avait cru perdre une partie de lui-même en rentrant à Cardiff, que l'éclat de vie et de fun l'avait quitté en même temps qu'il avait cru laisser Brown derrière lui pour de bon. Il était heureux de retrouver cette étincelle là où il l'avait laissée, comme si elle n'avait jamais bougé et l'avait toujours attendu. C'était bien plus réconfortant que ce qu'il aurait cru. Le même sentiment que lorsqu'il retrouvait ses amis gallois après de longs mois d'absence.

Felix avait un peu perdu le fil de ce que racontait Ox. A vrai dire, ça partait dans tout les sens, mais rien que de le voir gesticuler sous son nez, ça faisait bien marrer le gallois. Il était question de Batman, mais Felix n'était pas sûr. Il n'avait jamais trop retenu tous les noms de cet univers fictif, il supposa que Dick Grayson était un mec cool. « Ox, j'ai pas vraiment envie de vérifier si t'as une grosse bite. » gémit-il, un peu effaré, un peu désespéré. Il avait été pris d'une panique passagère parce que le gars avait l'air prêt à se défroquer pour un oui ou pour un non. Il n'osait pas imaginer comment expliquer cette soirée à Billy. Elle venait à peine de débuter mais c'était déjà n'importe quoi. Il écouta attentivement - du moins il fournit autant d'attention que faire se pouvait - ce qu'Ox racontait à propos de Billy et hochait la tête en souriant bêtement. « Ca ressemble bien à B- Attends quoi? Elle te parle de moi? Elle dit quoi? » Soudainement l'opinion de la jeune femme à son sujet lui semblait capital et plus rien d'autre n'avait d'importance. On aurait dit un gosse qui posait des questions sur son béguin lors d'une soirée pyjama. Et puis son compagnon de beuverie partit à l'opposé de la conversation, et Felix avait la tête qui tournait à vouloir le suivre. Il attrapa la bouteille des mains d'Ox pour en boire quelques gorgées. « Mec, tu vas trop vite, je suis paumé. » dit-il en riant. Il ne comprenait pas tout ce qu'il se passait, mais il savait qu'il s'amusait beaucoup. « Mais dis pas de conneries, les meufs elles comprennent jamais la chance qu'elles ont. Les types bien comme toi, ça court pas les rues, il faut toujours qu'elles s’amourachent de tocards comme moi, et nous on sait que leur faire du mal. J'essaye de me repentir tu sais, mais c'est pas facile tous les jours. » Felix aussi, se mettait à trop parler. C'était le genre de truc qu'il ne dirait jamais sobre, mais là c'était sorti tout seul, sans effort. L'alcool faisait toujours ressortir la vérité d'une manière ou d'une autre, mieux que n'importe quel sérum qu'on voyait dans les œuvres de science fiction. On s'y jetait volontiers, hâtifs de se délester d'un poids trop grand, dont on n'aurait même pas osé se plaindre sans ce poison répandu dans nos veines.
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: Re: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} EmptyMar 25 Déc - 22:31

d(run)k // @felix glendower & ox







Félix, il te connaissait pas assez pour savoir sur quel rythme danser. Il s’accroche comme il peut, t’arrives à le voir, avec ses petits yeux brillants, sa voix qui se brise sous l'incompréhension et cette lumière qui traverse son visage quand il parle de Jane. Parfois, quand tu te mettais à regarder la vie passer, tu voyais ce genre de phénomène se produire, les mains moites, la rétine qui pétille, les joues qui brûlent, ce fil rouge qui enroule les deux corps dans un mouvement lascif imaginaire. L’amour, c’était beau à voir, plus tu t’en approches, plus c’est difficile de tenir la cadence, les yeux se plissent, aveuglés par l’intensité du sentiment et quand tu parviens enfin à le toucher, tu te brûles les doigts. “Ouais, Billy, elle parle de toi, elle dit des trucs que je retiens pas mais y’a genre, tu sais, ce petit rictus qu’elle fait quand genre, elle est vraiment contente, tu voies ? Y’a ses pommettes qui gonflent et elle cligne deux fois plus des yeux que d’habitude, puis elle passe sa main dans ses cheveux, en cours, on dit que c’est ça, le désir, ouais.”. Toi aussi, t’aimerais qu’on parle de toi comme Billy parle de Félix. Toi aussi, t’aimerais qu’on s’agite comme s’agit Félix quand il s’agit de Billy. Y’a des trucs que t’envies à l’amour et y’a des jours où tu te demandes si Max a déjà parlé de toi à quelqu’un en se tripotant le lobe de l’oreille ou en regardant ailleurs. “Mec, je suis tout aussi paumé que toi, c’est normal, chill. Vraiment, Jane t’a même pas prévenu, vraiment, je suis outré.”. T’hausses les sourcils si haut qu’il pourrait s’arracher de ton crâne et s’envoler rejoindre le hamster de la voisine quand t’avais six ans. Eh, Ox, on peut s’arrêter deux secondes sur cette info’, stp, non parce que tu te souviens pas du prénom de la dernière meuf que t’as baisé mais tu te souviens que le rongeur de la meuf du 3e étage a clamsé ? Bref, passons. “Dude, on t’a déjà dit que t’étais super doux comme gars ? Genre, pas doux au toucher, hein, enfin, si peut être, j’en sais rien, mais si ça se trouve, ouais, aussi. Mais genre, doux dans la tête, ouais. Je comprends pourquoi Billy est complètement à fond sur toi, c’est mignon.”. Félix, il a l’air de dégager une aura négative d’un coup, tu te laisses pas faire devant les forces du mal, tu tapotes son épaules. “Hep, hep, hep, tout doux, beau gosse. Personne est parfait, tu l’es pas, t’es pas loin mais rêves pas, tu l’es pas, je le suis pas, je suis loin de l’être, ça, c’est sûre, Billy, elle l’est pas même si je suis sûre qu’il y a sa photo dans le dico’ à la définition de perfection mais, du calme, Dude, du calme. Chill.”. Tu le secoues un peu, t’as le rire d’un gosse de quatorze ans en pleine puberté puis t’as le portable qui se glisse entre les doigts alors que la bouteille rejoint les lèvres de Félix. “Oh, bah tiens, viens on appelle Billy, on va lui demander ce qu’elle en pense de toi, comme ça, c’est clair. T’inquiète, elle sait pas mentir, cette tchoin, j’suis sûre elle va tout déballer comme un moulin à poivre.”. T’as les doigts qui s’emmêlent entre eux et, à savoir comment t’as fait, l’écran affiche le nom de Billy, la tonalité qui résonne dans la ruelle vide. “Chut, ça sonne.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Felix Glendower
Felix Glendower
rising moon

Métier/études : en dernière année de business management, la dernière ligne droite avant le choix fatidique
J'aime : les gens
Merci à : endlessly epic

D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: Re: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} EmptyMar 15 Jan - 21:37

Tout était sens dessus dessous, Felix n'avait aucun contrôle sur quoi que ce soit. Il adorait autant qu'il détestait cette sensation. Il venait de se déverser sur Ox sans pouvoir retenir les paroles qui s'échappaient vicieusement de ses lèvres anesthésiées. Sans le savoir, son compagnon de beuverie étale du baume sur les doute du Gallois. C'était pas fait en douceur, mais ça avait le mérite de lui faire du bien tout de même. Il se sentait soulagé quelque part, qu'il ne soit pas le seul à sourire avec le regard qui pétillait dès qu'il parlait d'elle à ses potes. Il faisait preuve d'un self control à toute épreuve mais Billy était tellement puissante qu'elle ressortait par les fissures de son armure quoi qu'il arrive. Il mit un certain temps avant de comprendre que Ox le complimentait quand il lui disait qu'il était doux. « Gars jte ferais savoir qu'avec des potes on s'appelait les pénétrators alors euh, non on me l'a jamais dit. Mais merci mec, ça fait plaisir. » Il éclata de rire, parce que vraiment c'était ridicule comme nom. Ils leur était passé quoi par la tête pour choisir un truc aussi stupide? Il ne se rappelait même pas de comment c'était arrivé sur la table. Ils avaient du être au moins aussi imbibés que Felix l'était à ce moment précis. Il commençait à dire qu'au final il était pas si mauvais qu'il s'en donnait l'air mais Ox mit un point d'honneur à le faire redescendre sur terre avant qu'il ne parte trop loin. Vraiment, il était trop bon. « Chuis quand même bg, allez avoue. » dit-il en haussant un sourcil, un sourire de tête à claque étirant ses lèvres. Felix doutait de beaucoup de choses dans sa vie, mais son physique avait rarement été source de complexes. Il se disait qu'il avait eu de la chance pour un gallois, parce que les britanniques, les vrais, y en avait des vraiment pas beaux à voir. Donc, merci papa et maman pour la génétique.

Puis la scène passa en mode ralenti. C'était bien connu, le temps prenait la consistance d'un marshmallow grâce à l'alcool, s'étirait et se tordait pour n'en faire qu'à sa tête. Il vit, comme projeté en dehors de cette réalité, Ox sortir son téléphone après avoir émis l'idée d'appeler Billy. Felix, impuissant, changeait de couleur. A ce stade de la soirée ça pouvait vouloir dire deux choses. Soit il était sur le point de vomir, soit il se passait quelque chose qui le plaçait dans un inconfort inimaginable. Après rapide analyse, il se pouvait que ce soit un peu des deux. « Gars t'es sérieux? » s'exclama-t-il, incrédule. Il ne semblait pas se rendre compte qu'il absorbait les tics de langage d'Ox. Billy l'avait déjà vu alcoolisé, oui, mais pas complètement déchiré. Il y avait tellement de choses qu'il ne maîtrisait pas, et cela lui faisait très peur. Mais la machine infernale était enclenchée, et il ne pouvait rien faire pour l'arrêter. Spectateur désespéré, il se rapprocha d'Ox, s'accrochant à moitié à son épaule pour essayer d'entendre le son s'échapper du combiné. Qui disait encore ça, "combiné" ? Sûrement son père. Concentre-toi Felix, bordel. S'il n'avait aucune maîtrise de la situation, qu'elle soit au moins utile. Il entendit que quelqu'un décrocha et son pouls prit une envolée spectaculaire. « Qu'est-ce qu'elle dit? » Il se rendit compte qu'il venait de parler vraiment très fort. « Je veux dire... elle dit quoi? » chuchota-t-il cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: Re: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} EmptyJeu 24 Jan - 17:55

d(run)k // @felix glendower & ox







Félix, il gonflait doucement dans la fraicheur de la nuit et ses mots semblaient tout droit sortis d’une page wikipédia trouvée sur le dark net. Alors tu pousses un rire maladroit, le téléphone tremble entre tes doigts. “Sérieux, qui a choisi ce nom de groupe, please ? On dirait une parodie de super-méchants cheap.”. Puis v’là que le le Golden Boy se pavane devant toi, l’orgueil enfantin qui dégouline de son visage, tire tes yeux vers la courbe parfaite de son arrière-train. C’est qu’il a un sacré beau cul, ce bâtard. Euh, Ox, tout doux, Dickory en force, oublies pas. Alors tu secoues un peu la tête. “J’avoue, mec, j’avoue. Même si, bon, j’sais pas, j’préfère la sauce salsa et les nachos au fromage. Toi, t’as l’air d’un muffin. Ouais, bon, un muffin bien chaud, attends, j’m’égare, Billy, oh, ça sonne, chuuuuuut”. La tonalité résonne dans le vide de la ruelle, ta main s’écrase sur le visage de Félix pour le faire terre alors que l’appel débute enfin. “Allo ?? Alloooo, Billy January Osborn de la muerte ??”, ta voix se tord dans ta gorge, celle de Billy réchauffe le combiné. Et Félix arrête pas de s’agiter, ton index tremble devant tes lèvres pour lui faire signe de se taire. Les tonalités de Billy dans tes oreilles, les yeux curieux de Félix dans les tiens. “Ouais, alors, c'est bien que t'en parles parce que, parce qu-que j'me posais une question ! C'est important, les questions, voilà, alors, tu me parles de F-Félix, parfois, tout le temps, tu peux me dire ce que tu dis exactement ? Ouais, c'est une question de vie ou de mort, j'ai besoin de savoir, ouais, j'te laisserais Batman la prochaine fois pour me faire pardonner de l'URGENCE de la question, juré, juré.”. Le son hachuré de la conversation forme un halo sonore à peine perceptible autour de l’appareil. Tes sourcils se soulèvent, tu viens même faire un clin d’oeil confiant au gallois avant de répondre à la Osborn. “Quoi-ha ? Moi, bourré ? Non mais c'est pas la question que je TE pose, lààà, tu évites ? Ouais, il est deux heures, jE PENSE que c'est le bon moment pour parler de ça, ouais ! Genre, j'sais pas, tu trouves pas qu'il a des épaules super fermes ? Genre t'as envie d'y poser ta tête, non ?”. Ta main libre suit tes paroles, tes doigts retracent la puissance de l’atout décrit, une moue impressionnée se dessine même sur ton visage, accompagné d’un petit thumbs-up. Avec une agilité curieuse, tu actionne rapidement le haut parleur, la voix de Billy éclate dans l’air. “Si c'est le moment que tu choisis pour me dire que t'aimes Félix c'est trop tard... tu touches pas.”. Ta silhouette s’agite, tu secoue ton ami de fortune, l’air rêveusement excité. Et tu ne peux que retenir ton cri de fanboy bien au fond de ta gorge, pour ne pas gâcher ce moment.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



D(run)k {Oxelix} Empty
MessageSujet: Re: D(run)k {Oxelix}   D(run)k {Oxelix} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
D(run)k {Oxelix}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: campus de brown :: canal walk-
Sauter vers: