AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 les groupes, les confréries de brown

Aller en bas 
AuteurMessage
Didier Pavard
Didier Pavard
pnj

Métier/études : recteur de l'université, doyen
Situation Amoureuse : occupé à gueuler sur un étudiant
J'aime : loin d'être le gendre idéal.
Merci à : BOB NEWBY
Mes DC : ta misère et ton désespoir.

à propos -
Relations:

les groupes, les confréries de brown Empty
MessageSujet: les groupes, les confréries de brown   les groupes, les confréries de brown EmptyLun 10 Sep - 13:16

les confréries


Aucune fraternité à Brown ne pratique le bizutage à des fins déplacées, toutes sont déterminées à veiller sur leurs membres et les encouragent à leur entrée dans le cercle social en chantant l’hymne de l’université. On les appelle « bizuts » de manière affectueuse. Ces pavillons partagent des valeurs particulières et votre personnage peut avoir une morale tout à fait différente de sa confrérie. Depuis 2017, les syndicats se sont accordés pour que tout étudiant en dépit de son genre, son orientation sexuelle et ses origines puisse intégrer la confrérie de son choix. Cela crée de nombreux conflits.

CONFRÉRIES TRADITIONALISTES

Des confréries fondées au XIXe siècle par les premiers ensembles étudiants de Brown, elles avaient pour but de maintenir un ordre social dans le collège. Leurs valeurs sont autant sacrées qu'ancrées dans la tradition.


SEARS HALL: VALEURS: ambition, excellence, déterminisme
chester, goddard, chapin, fisher
Confrérie à problèmes, souvent impliquée dans les mésententes avec les recteurs, ils sont connus pour leurs fêtes démesurées, leurs égos surdimensionnés, parfois fortes-têtes, d'autre fois remarquablement solitaires. On pourrait les décrire comme une "meute de loups" qui ne traînent qu'entre eux, bande à part, ils porteraient presque un signe distinctif pour être un membre de cette grande famille; Car le mot famille les définit particulièrement bien. Certains souhaitent sortir de la tradition mais l’esprit de groupe est cependant plus fort et la tradition veut que les Sears ne se mélangent pas avec les autres étudiants. Un Sears vaut un autre Sears dit-on, ils sont les deux faces d’une même pièce.[/size]

GODDARD HALL: VALEURS: rigueur, travail, pouvoir
chester, sears, chapin, fisher
Ils sont de loin les plus indépendants, souvent plus portés sur leurs buts individuels que collectifs, amoureux de la réussite, image du parfait étudiant sur tous les fronts. Ce sont a priori des leaders nés mais de plus en plus ressort les caractères marginaux des uns et des autres et c'est ce qui les unit le plus au final, des caractères disparates, ils sont souvent vus comme des médiateurs. 
Ils ne s’entendent pas avec les Chapin, dont le fondateur est un ancien membre des Goddard. La plupart sont des gosses de riches et se sont pliés aux exigences de leurs prédécesseurs, désireux de faire perdurer la grandeur de la confrérie la plus ancienne de la communauté. Beaucoup ne correspondent pas aux modèles de perfection érigés par leurs parents ou proches parents. Les anciens membres de Goddard Hall peignent en rouge la porte de leur résidence pour renforcer l’appartenance à la très prestigieuse maison. 

CHAPIN HALL: VALEURS: fraternité, témérité, loyauté 
chester, goddard, sears, fisher
La fraternité est ce qui les définit en premier lieu mais toutes les confréries ont cet esprit solennel, les Chapin se démarquent par leur solidarité persistante, dans toutes les situations, que leurs frères agissent bien, ou non ils ne tournent jamais le dos. Les Chapins sont loyaux, studieux, rigoureux, droits, particulièrement portés sur les activités du campus, ils sont présents à tous les matchs. Malgré cette prestance, vivre au travers de leur rivalité avec les Goddard leur donne un revers plus sombre et souvent, ils sont vus comme des perturbateurs, des grandes gueules et des machos. On leur reproche, en 2017 de n’accueillir que des hommes dans leur groupe, il a été déclaré que les femmes et les personnes non-binaires avaient leur place dans chaque confrérie mais les Chapin les plus conservateurs s'y opposent aujourd'hui encore. L'amertume de certains des membres après la décision du syndicat les font se faire remarquer sur le campus ce qui n’apporte pas que des résultats positifs. En dépit de l’aspect sectaire de la confrérie, les membres du pavillon se considèrent comme les frères de mères différentes et majorité d’entre eux ne sont pas que des têtes remplies d’air avec un penchant pour le patriarcat, bien au contraire.  

NOUVELLES CONFRÉRIES

Les pavillons les plus récents mais aussi les plus controversés sur le campus, ils ont créé le fossé entre les modernes et les anciens, leurs valeurs bousculent l'ordre établi.


CHESTER HALL: VALEURS: partage, altruisme, liberté d’expression 
sears, goddard, chapin, fisher
Créée en 2017 par le groupe étudiant libre de Brown, la confrérie Chester représente la nouvelle alliance entre plusieurs associations qui au cours des années 2000 ont cherché à redorer l'image des confréries, très mal vues dans l'esprit de beaucoup d'étudiants et qui pourtant est parfois l'occasion de sortir les plus isolés de leur promotion de leur monotonie. De là est né le besoin de créer des lieux sûrs et protégés au sein des campus pour ceux qui ne s'identifient pas à des modèles sociaux jugés trop structurés ou controversés. Ce besoin de voir apparaître un mouvement plus neutre à Brown a été de plus en plus revendiqué, notamment depuis qu'existent des tensions entre les maisons mères et les nouveaux groupes étudiants. 

FISHER HALL: VALEURS: égalité, engagement, protection 
chester, goddard, chapin, sears
A l’origine il s’agit d’un pavillon ouvert aux jeunes filles de bonne famille, cherchant à dévoiler les modèles féminins de demain. En 2010, la confrérie est remaniée à la suite du mouvement étudiant en faveur de la bienséance à Brown. Le Fisher Hall est un groupe d’hommes, de femmes et tout ce qui va entre les deux (les personnes transgenre, non-binaires) engagés, forts de paroles et d’action, ses membres sont particulièrement actifs dans la vie du campus et ne se laissent pas aller aux fantaisies particulièrement explosives des confréries types, pour cette raison les Fisher sont peu appréciés, ayant démantelé l’image de la bimbo sans cerveau. Ses fondateurs mettent en avant l'excellence, ce sont les figures féministes de demain, ils défendent (du moins en apparence) l'égalité hommes-femmes, kes minorités sociales, s'intéressent aux clivages dans les communautés de Brown et sont particulièrement portés par de grands modèles féminins; Margaret Tatcher, Rosa Parks, Marie Curie, Michelle Obama et autres Jeanne d'Arc ne sont que de rares exemples.

neutre / alliés / ennemis
Revenir en haut Aller en bas
Didier Pavard
Didier Pavard
pnj

Métier/études : recteur de l'université, doyen
Situation Amoureuse : occupé à gueuler sur un étudiant
J'aime : loin d'être le gendre idéal.
Merci à : BOB NEWBY
Mes DC : ta misère et ton désespoir.

à propos -
Relations:

les groupes, les confréries de brown Empty
MessageSujet: Re: les groupes, les confréries de brown   les groupes, les confréries de brown EmptyDim 21 Oct - 22:49

les locals


Il était très important pour nous de mettre en avant les civils, souvent délaissés et qui pourtant amènent beaucoup aux forums université. Nous encourageons les membres à jouer ces rôles, autant valides que ceux des étudiants. Quelques idées de métiers et occupations vous sont données dans ce topic. Petite note: Vous remarquerez que les professeurs ne sont pas recensés, simplement car la fac est réformée de plus en plus et offre une large branche d'enseignement, de nombreux enseignants peuvent donc peupler le forum sans problème. Cependant si nous finissons avec vingt enseignants et deux barman, sachez que nous limiterons les places.

LES HABITANTS:
Ils ne sont pas étudiants mais font vivre la ville de Providence depuis le début: Professeurs, chercheurs, commerçants, artistes, lycéens, familles recomposées, décomposées, ils sont ceux qui illuminent les vieux et nouveaux immeubles des quartiers populaires des enfants de Brown et font grandir la ville à leur rythme. Certains mènent une vie modeste, cherchent l'inspiration, un sens à leur existence, d'autres sont des intellectuels ou de ceux qui aiment prendre soin des plus démunis et exercent des métiers de dur labeur sans ronchonner. Ils sont bien plus nombreux que ce que l'on pense, 180 000 habitants et tout autant de coeurs battants qui font vibrer les rues et trembler les bars, restaurants et autres bâtiments en brique, en béton. Ils rendent Providence à la fois cosmopolite et moderne, depuis quelques temps, l'administration locale se bat pour réunir les minorités et les défendre, Providence se revendique LGBTQ friendly, Providence veut grandir et ne le ferait pas sans ses habitants.
Revenir en haut Aller en bas
 
les groupes, les confréries de brown
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brown & Sharpe ( B & S ) MICROMASTER 510
» Italie: perturbations des transports à cause des intempéries
» Séries spéciales pour les 150 ans ...
» Iris graminea
» Intempéries : Neige du 24/01/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: we are ever true to brown :: notre hymne et nos valeurs-
Sauter vers: