AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I don't feel like callin you up {Oxilly}

Aller en bas 
AuteurMessage
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyMer 24 Oct - 11:46

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









Tout ça, c’est partit d’une sortie stupide. Sae et Max t’y avaient trainé, à cette Pride maudite, et y’a eu une cassure ce jour-là, t’en es certain. Des confettis, des gens, des cris de joie, SaeHyun et sa pancarte, Max, la musique, le mouvement, Max, les couples, les sourires, Max, Max qui t’embrasse, Max qui dit qu’il t’aime, Max, Max, Max. T’as pas compris, tu comprends jamais rien mais t’as fait l’effort parce qu’au fond, tu sais que c’est pas un truc à sens unique. T’as appuyé sur le bouton pause, t’avais besoin de réfléchir et pourtant, t’as continué à agir comme si de rien n’était, comme si rien ne s’était passé. “Il me faut du temps” que t’avais dit. “Je ressens quelque chose mais je ne sais pas ce que c’est” que t’avais même précisé. Mais c’était déjà trop tard, Ox, y’avait un truc qui s’était cassé. La Corée, c’est un autre monde. La Corée, c’est l’univers alternatif de ta propre personne, trop asiatique en Amérique, trop américain pour les asiatiques, t’as passé l’été à fuir le regard inquiet de ta grand mère en traînant Max dans la ville. Pendant ces quelques semaines, t’as cru que les choses allaient s’arranger, que tout allait redevenir comme avant. Mais c’était trop tard, tu t’attardais déjà sur les lèvres de Clark Kent sans comprendre ce que tu voulais faire avec. Le problème quand on est toi, c’est qu’on parle pas. Ça fait trois semaines. T’as rien dit à Morgan. T’as rien dit à Billy. Trois semaines que tes messages restent sans réponses, que la chambre du dortoir est vide, que tu tombes là où t’avais l’habitude de te relever. Tu te sens bizarre, t’aimes pas ça et le pire, c’est que tu reconnais cette sensation. Tu pensais pas la revivre, c’est comme une plaie infecté qui refuse de guérir, et t’as plus de bonus soin dans ton inventaire. Un SMS pas si innocent envoyé à Billy, tu te dis que ça va t’aider, tu te dis qu’elle sait tout, Billy, qu’elle saura comment te guérir. Tu traînes des pieds, tu grattes à la porte, avec ton t-shirt de Batman trop large, avec tes mèches charbon, t’as abandonné le roux trop lumineux, t’arrives même pas à te défoncer. T’es clean, t’as le teint pâle, au final, t’as la gueule du Ox de première année qui zappe ton visage en un claquement de doigts de Thanos. Finalement, le portail du monastère s’ouvre et c’est la grande prêtresse Osborn qui t’ouvre, alors que tes cernes t’arrachent le visage. “Salut.”. T’as l’air normal, au final, mais Billy, elle est pas dupe, elle voit ce genre de truc. Le genre de truc qui se passe dans ta tête quand ça va pas. Tu te poses sur le lit de la demoiselle et c’est bizarre parce que tu penses à rien. D’habitude, c’est le bordel, tout brille, tout t’attire mais là, c’est vide. “Faut que je te parle d’un truc.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyJeu 25 Oct - 11:06

Le syndrome de la page blanche, ils appellent ça sur le net, elle soupire, se frotte les yeux. Billy va se rendre malade à fixer le carnet sur son matelas, elle a tout prévu pourtant: Stylos de toutes les couleurs possibles, feutres, crayons pour annoter en mauvaises lettres comme les artistes grandioses et sévères, la musique en fond, à peine fort, qu’elle ne soit pas tentée de suivre les paroles, elle est presque sûre que celle qui passe en ce moment est la dernière qu’Oxlene a ajouté sur leur playlist commune. Le tic-tac du réveil, minuscule à côté de ses pensées en vrac arrive à se frayer un chemin entre les mailles de son cerveau (qui a définitivement revêtu une armure ou quelque chose dans le genre) si bien qu’elle finit par le planquer sous son oreiller. Billy allume l’écran de son téléphone, d’habitude elle aurait eu ses deux têtes d’affiches de meilleurs potes en fond d’écran, Maxence, Oxlène, elle, bras dessus, bras dessous avec deux bières pour eux, un jus de fruit pour elle. - Aujourd’hui étrangement c’était... Felix Glendower. Digne du mythe qu’en faisaient les Chapin à l’époque: Ne portant rien d’autre qu’une robe. - Le sourire de la joueuse de crosse s’efface sous le coup de la notification, vous savez l’épée de Damoclès étrange que représentent les bulles nerveuses d’une société moderne écrasée, un de ces messages inquiétants qui font oublier les autres contours aigris du paysage. Billy répond, les doigts courent presque sur l’écran, à replacer une mèche de cheveux derrière son oreille en se posant dix questions différentes en une seule fois.
Il s’écoule un certain temps, le soleil toujours haut derrière la fenêtre, Billy encore occupée à fixer le néant sur son cahier de notes, les cheveux attachés, dans un geste presque maladif, le genre de réactions qu’elle avait certains jours - qui étaient moins beaux que d’autres. - « Salut- » Les yeux de Billy suivent Oxlène quand elle lui ouvre la porte comme s’il était un écran de fumée montant petit à petit dans les airs, il poursuit, elle se gratte le bras distraitement. « D’accord? Ça va? Tu vas bien? » Elle insiste, elle pourrait se heurter à l’électricité dans l’air qu’il ne remarque pas.

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptySam 27 Oct - 1:40

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









T’as toutes tes pensées qui se bousculent dans ta tête, tout le monde veut avoir la parole, tout le monde a quelque chose à dire dans ce petit espace dégoulinant de confettis. Billy, elle veut savoir, t’es là pour ça, pour tout lui dire, t’as pas envie de perdre de temps. Pour la première fois de ta vie, t’en as marre de te laisser porter par le courant, parce que tu souffres. Ton coeur arrête pas de se déchirer et tu sais plus l’ignorer. Ça te fait tellement mal que tu pourrais te laisser mourir dans une baignoire, la tête plongée sous l’eau dans l’espoir que ça cesse. Alors tu prends une grande inspiration et tu commences. “A la Pride, Max m’a dit qu’il était amoureux de moi. Je lui ai dit que j’avais besoin d’y réfléchir. On est partit voir mes grand-parents à Séoul avec Morgan et Sae et genre .. C’était bizarre mais j’ai pas fait attention. Et du coup, j’me suis rendu compte qu’en fait, c’était pas juste un Clark Kent du comics mais plutôt un Clark Kent de fan-fictions. Et j’arrivais plus à le voir de la même manière, tu voies ? Du coup, bah .. Quand on est revenu, bah, clairement, ça a dérapé, on a couché ensemble et depuis, il répond plus à mes messages. Avec le nouveau Doyen, ils ont changé les chambres et je sais pas où il est passé et j’ai mal. Billy, je comprend rien, j’ai super mal. Et quand je comprend pas un truc, je vais voir Morgan, normal. Sauf qu’il m’a avoué que quand on était en Corée, bah, Max et lui, y’avait eu un truc et ... ”. Tu t’arrêtes. T’as le souffle qui suffit plus, t’as parlé sans t’arrêter, t’as pas cligné des yeux parce que t’as peur de te mettre à chialer, même si t’as toujours le même visage, la même expression que d’habitude. Tu sais que si Billy regarde bien ta poitrine, elle y verra le trou béant qui s’trouve en plein milieu. “Je … J’en veux pas à Morgan, il se sentait seul, il était triste et Max, si j’avais pas joué les indécis, si j’avais pas fait mon Ox, il serait peut encore là, avec moi et j’aurais pas aussi mal. Et je comprend pas. D’habitude, c’est pas grave, les gens qui partent. Mais, Bruce Wayne, il fait quoi sans Clark ? Question débile, Bruce c’est un mec solitaire, il s’en branle … J’arrive même pas à me défoncer, j’suis pas détendu, c’est quoi ce bordel, sérieux ?”. T’arrives plus à aligner des mots entre eux pour faire des phrases, ça se transforme juste en une espèce de bouillie cheloue, un truc sans couleur, sans forme, le genre de truc qui te donne envie de vomir rien qu’en le regardant. L’abandon, tu vis avec, tu t’habitues. C’est pour ça que tu prends pas la peine de t’attarder sur les visages, sur les noms, sur tout, ça te passe au dessus, c’est mieux comme ça. Et maintenant, alors que t’avais retrouvé ta béquille, fallait qu’elle se barre encore et tu savais que cette fois, la chute serait plus brutale que la première.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyDim 28 Oct - 11:45


Une fissure au début ça se remarque, petit froncement de sourcil, parfois un soupir avant de passer à côté, c’est subtil, une simple déchirure dans le mur qui gondole par endroits. Quand les jours passent la fracture dans les fondations devient un paysage familier, on se demande si la semaine prochaine on envisagera pas de faire des travaux - mais telle ou telle catastrophe finit par faire oublier le craquèlement dans le plâtre, il parait insignifiant même s’il a le potentiel de faire des ravages. Et un jour il est temps de lui faire face, de regretter et d’avoir les yeux remplis de la coupure inévitable: Oxlène regarde Billy et Billy regarde Oxlène. 
D’abord elle a les paupières qui clignotent comme des guirlandes lumineuses, le lit a l’air de se traîner sur une mer indécise, prête à les balancer d’un côté ou de l’autre, il y a peut-être cinq secondes de silence. « Ok. J’vais ouvrir la fenêtre. » Elle avait l’impression qu’Oxlène avait une machine fixée sur l’épaule, avec un décompte qui criait chaque nombre, ça allait avec son discours, en s’approchant de la poignée, Billy a jeté un oeil dehors, non pas qu’elle avait besoin de le faire mais si il ne respirait pas il risquait de laisser des bouts de lui un peu partout: Elle savait pas si ça allait être des larmes, des sanglots ou des éclairs, si ça se trouve des torrents, elle s’attendait à des averses de toute manière, c’est comme si la température avait chuté tout d’un coup. Billy retombe sur le matelas, les deux mains nouées, ils se sont rien dit pendant bien une minute à ce stade, elle a envie de se mordre la bouche, pas de dire des conneries. D’habitude il aurait sauté sur son skate, il serait allé se détendre, si ça se trouve au bout de d’une demi-heure il aura déjà le sourire en plein sur la figure, il aura oublié. Mais il est là. « Désolée, j’sais pas trop uh, enfin j’étais pas là du coup j’veux t’aider mais. Déjà, prends rien, c’est normal de rien prendre c’est assez le bordel comme ça, j’pense que ce serait même débile et si tu le fais j’vais t’épiler à la cire ou pire donc non. Oublie. Une seconde. » Elle réfléchit mais c’est silence radio pour elle aussi, Maxence il a jamais parlé autrement que pour mettre un peu de soleil à droite à gauche, c’est dur de l’imaginer faire tout ça de sa propre volonté. Oxlène dit plus rien, Billy sait plus s’y prendre. C’est la page blanche. « Ox, j’crois vraiment que Max a fait une connerie et pour le coup Clark et Bruce sont hors-jeu. Mets les de côté tu veux? » Elle se lève, attrape la bouilloire, va jusque au robinet et quand elle appuie ensuite sur l’interrupteur, on peut entendre le clic et l’eau commencer à chauffer. « J’suis désolée. » Elle précise pas de quoi, Billy, elle est debout, elle tient deux tasses vides, elle a peur de pas avoir ce qu’il faut - ni assez de Superman, ni assez de Sun.

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyMar 30 Oct - 17:55

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









T’avais jamais eu l’impression d’être affecté par les ruptures. Les meufs qui voulaient plus de toi partaient et le lendemain, t’avais déjà oublié leur existence. C’était facile, ça passait comme un courant d’air entre les circuits de ta mémoire, comme si c’était jamais arrivé, ou presque pas. Pas de pincements au coeur, pas de sentiment d’avoir une corde au cou, juste un petit soupçon de nostalgie, de déjà-vu. Ça marchait comme ça : Elle t’envoie le message “Faut qu’on parle”, tu t’ramènes, elle dit “C’est fini”, tu dis “Ok” et c’est classé. Pas de pleurs, pas de cri, pas de colère, pas d’efforts, rien, et c’est très bien comme ça. Mais Max, c’est pas pareil. Max, c’est pas une meuf que t’as oublié entre deux joints. Max, c’est pas le vieux texto dégueu qui annonce la couleur. Max, c’est une partie de toi, Max, c’est un univers qui déborde d’étoiles, un astre qui te réchauffe, qui t’alimente et qui te tue si jamais il disparaît. Et là, tu la sens, la douleur. Tu sens tes organes se décomposer, tu sens des bestioles te déchiqueter les os avec leurs dents pointus comme si t’étais une vieille carcasse au milieu du désert. C’est pas agréable, c’est pas comme d’habitude. Est-ce que tu peux même appeler ça une rupture ? Max et toi, y’avait un nom dessus ? Non. C’est pas ton copain, juste ton meilleur ami. Alors pourquoi t’as l’impression d’être la dernière conne qui s’est faite embobiner par le premier des connards qui s’est barré après avoir eu ce qu’il voulait ? Tu comprends pas, tu comprends rien, et les mots de Billy flotte entre tes mèches sans vraiment imprégner ton cerveau. Tu bouges pas, tu deviens statue, ton esprit est bloqué entre les parois de ton corps de marbre, alors que la bouilloire siffle dans un silence dérangeant. L’eau est pas encore chaude mais tes larmes le sont assez, elles sortent une par une, s’échappent de tes paupières comme une fine averse d’automne. C’était pas à elle de s’excuser. Ces mots, tu les attendais pas de la bouche inquiète de la princesse Osborn. Ils avaient rien à faire ici, ils te font mal, comme une brûlure d'antiseptique qui ravage la plaie pour la soigner. Et tu continues de chialer en silence, comme un gosse, les manches amples, trempées, les joues humides, t’as le coeur qui saigne tellement fort que t’arrives pas à t’arrêter. “Sauf que Bruce, sans Clark, il est tout seul. J’peux pas, Billy. J’peux plus appuyer sur un bouton pour effacer tout c’qui m’fait mal.”. Tu fais ça depuis longtemps, pas vrai ? T’es fatigué. T’en as marre d’être toujours celui qui doit oublier les gens et pas celui qu’on oublie.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyJeu 1 Nov - 2:44


Un semblant de soleil a percuté le ciel dernièrement. Il y a pas eu d’annonce météo, Billy elle s’était faite au schéma répétitif, elle se levait, le ciel grisonnait, ses pulls s’effilochaient, les baskets dans lesquelles elles mettait les pieds se ramollissaient, au bout d’un moment il y avait un semblant de confort, presque déconcertant. Billy le regarde, il se met à pleurer, elle serre les doigts autour des tasses, c’est tout. Il faudrait se précipiter mais le dessus du ciel s’est imbibé de couleurs sombres, Billy craignait l’orage et la foudre s’est mise à gronder comme deux chats sur le point de se disputer - et la tension est montée dans la pièce comme la vapeur est montée au dessus de la bouilloire. 
Billy s’est approchée de la machine remuante sans pour autant quitter Oxlène des yeux, si elle le faisait il allait fondre vers le sol et faire disparaître son corps et même le bruit de ses pleurs, Billy ne voulait pas ça. Quand elle a soulevé la carafe, elle a soufflé un bon coup et appuyé sur un bouton, il s’était mis dans un état terrible: comme les sanglots instoppables des enfants aux genoux percés de tous les côtés après une chute. Rien ne s’était arrêté, d’ailleurs, elle entendait encore sangloter Oxlène quand elle s’est mise à parler, beaucoup trop fort - c’est ce qu’elle pensait sur le moment. - « Mais on te demande pas, on te demande pas d’effacer quoi que ce soit. »
Elle bute, Billy, elle sait bien qu’elle est capable d’appliquer des protocoles psychologiques, le genre de pommades qui rappelle que tout est bien fade en définitive, si on prend le recul. Les tasses sont toujours vides mais Billy s’assied sans savoir où les poser, elle les laisse rouler sur matelas, c’est ridicule mais pas autant que son incapacité à trouver une réponse juste. « S’teuplait pleure pas, j’vais le buter si tu veux. Je l’enterre si tu veux. Il est con ou quoi? Il est con non? »

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyMer 7 Nov - 11:49

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









Non, vraiment, Ox, depuis quand t’es aussi émotif ? Depuis quand ta carapace désinvolte est aussi craquelée ? C’est peut être parce que tu retenais trop de trucs au fond de toi, peut être parce que tu peux juste pas faire le poteau devant Billy. Parce qu’elle fait partie de ces meufs que t’oublies pas, elle fait partie de cette élite qui arrive à te faire retenir son prénom, même que tu te souviens que c’est pas Billy mais January. D’habitude, c’est qu’un détail, pour toi, mais là, c’est important. Parce qu’elle l’est. Finalement, tes yeux se posent sur elle, elle a le feu dans les yeux, la langue qui s’échauffe dans la bouche. Tu te dis que t’aurais peut être dû la fermer parce que tu voulais pas qu’elle change d’avis sur Max. Mais Ox, tu veux pas un peu te secouer ? Superman, c’était pas le mec parfait, il avait tout mais personne n’est jamais à l’abri d’un revers de défaut. T’arrives pas à lui répondre, à Billy. T’arrives pas à admettre qu’il a été con parce toi aussi, tu trouves que tu l’as été. Alors tu baisses les yeux, les épaules tombantes, fondantes, le corps mou qui se maintient debout on sait pas trop comment. Le sac que t’as laissé à l’entrée te rappelle à l’ordre alors tu te lèves pour fouiller dedans. “J’ai b’soin d’me détendre.”. T’as la voix qui sort à peine, les joues sèches, les yeux qui piquent encore un peu mais c’est comme si la marée n’avait jamais eu lieu. Tu sors ton petit matos, ton herbe et tes feuilles, tu te reposes sur le lit pour répéter des mouvements que t’avais pris l’habitude de faire à deux. Ca roule entre tes doigts, encore et encore, tu te dis qu’avec un peu de chance, plus tu roules, plus vite t’oublieras. Tes doigts dansent gracieusement, t’as le regard un peu éteint mais le joint finit toujours par se caler entre tes lèvres comme une évidence. “C’est pas la première fois, c’est rien. J’ai déconné, lui aussi, on est quitte, maintenant.”. T’as la silhouette qui glisse dans la chambre, une ombre qui se raccroche à la fenêtre pour faire griller le bout du cylindre de papier empoisonné. La fumée magique s’infiltre dans tes poumons, amène des paillettes dans ta tête, tire sur tes yeux et câline tes muscles. Un soupire de brume grise qui s’envole dans le ciel, un dernier regard sur le campus avant de revenir à Billy. “J’vais bien. Désolé d’avoir chialé.”. Mais Ox, tu le sais, pas vrai ? Tu le sais que c’est un mensonge ?

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyVen 9 Nov - 1:03


On dit beaucoup à propos des humains, comment ils dégringolent, oublient de désinfecter leurs plaies, de panser leurs maux, guérir leur tête. Billy se frotte le bras à répétition, elle le regarde penché à la fenêtre qui vient de lui parler, ses mots ont coulé entre deux fumées, elle a hoché la tête, elle a traversé la chambre avec ses chaussettes aux pieds. Elle portait son air vulnérable sur la figure. Ce n’était pas à elle de le trimballer mais il avait avalé le poison opaque de sa taffe d’un coup sans prévenir, d’habitude il laissait éclater un petit rire au moins.
Les humains, créatures loyales, attachées par un fil du destin disent certaines légendes, Billy jette un oeil à la pièce. Il y a le sac d’Oxlène étalé au sol, les nuages clandestins de sa clope remontant et le bazar naissant de tous les côtés: Tasses renversées, bouilloire fumant docilement, carnets abandonnés, traces de stylo sur les mains de Billy. Elle trace le contour de son oreille pour y pousser des cheveux, déglutit.
Une loyauté qui parfois écrase les frontière du confort, quitte à tordre les épaules et remuer l’estomac, la fidèle anomalie de l’amour, même quand il s’en va sur les routes. ‘I know you don’t feel like talking right now... I know you’d rather be six feet down in the ground...’ Soupir de la Goddard et tous les deux encore, regardent le paysage se laisser accaparer par le chagrin, quelques gouttes de pluie viennent tâcher le rebord, seules. ‘But you deserve someone who sticks around and talks lots and lots to you and doesn’t let go for even one second and i’m aware it’s not easy, i’m aware you’re hurting but you’re here, and that’s something.’
Elle attire les yeux d’Oxlène, si ça se trouve avec ses cheveux d’ange, comme un soleil au milieu des éclairs, ou bien, il commence à adhérer au paysage en gris et bleu, sur les côtés, la main de Billy se tend, elle lui retire le joint, le colle dans sa bouche, prend une grande bouffée. Regrette aussitôt. ‘Jesus what did you put in it? Your pain and sorrow? Crap.’ La blonde tousse et retire malgré tout. ‘If you’re fucking up at least don’t do it alone.’
Spoiler:
 

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyLun 12 Nov - 13:39

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









Parfois, t’as juste envie de te mettre en colère. T’as envie de crier, de tout casser, de frapper le premier con qui s’présentera à toi, mais ça marche pas, ton corps suit pas alors tu laisses tes muscles fondre comme du beurre au soleil. Tu finiras par oublier, tu oublies tout, t’façon, c’est comme ça, tu vas oublier, tu dois oublier. Oublies, Ox, qu’est-ce que t’attends ? Oublies, oublies, oublies, PUTAIN. Pourquoi tu continues d’imaginer Max et Morgan ensemble ? Pourquoi tu continues de sentir ses caresses, ses baisers ? Une nuit, normalement, tu l’oublies, alors pourquoi celle-là passe en boucle, dans ta tête ? Ca se mélange, Max qui t’enlève ton t-shirt, Morgan qui s’excuse, la boucle de ceinture qui se défait, “J’ai couché avec Max”, “Je suis amoureux de toi, Ox”, le lit vide. Tout part en fumée, tout s’effrite entre tes doigts, l’odeur du joint se colle à tes vêtements et finalement, y’a une cassure. Billy, elle dit des trucs gentils mais tu veux rien entendre. Comment tu peux mériter quelqu’un qui reste si t’es même pas capable de te souvenir d’elle ? T’as envie de lui dire ça, à Billy. Que non, ce qu’elle dit, c’est faux, que ça n’arrivera pas. Que t’es peut être pas fait pour être avec les gens, t’es pas fait pour les sentiments, pour tout ce qui va avec. T’es pas fait pour qu’on reste avec toi. T’es qu’un boulet que les gens se refilent en pestant, un parasite dont on veut se débarrasser. Pourquoi t’es aussi bizarre, Ox ? Inspiration toxique interrompue, les doigts de la Osborn te vole ton précieux. Alors tu la regardes, tousser et chouiner, la meuf qui a jamais fumé de pétard de sa vie, y’a un truc qui dépasse de ce dessin parfait, de ce schéma géométrique, et d’un coup, tu t’mets à rire. Rire amer, rire sincère, la douleur coule un peu et la chaleur la remplace. “Mais qu’est-ce que tu fous, là ? C’est pas la queue de Félix, faut y aller en douceur.”. Tu reprends le joint, tu te rapproches, et l’inspiration se fait lente, la fumée s’échappe comme un brume magique d’entre tes lèvres, poudre d’étoiles, cendres de tristesse, ça tire sur tes lèvres, ça forme un espèce de sourire avant que tes bras l’enlacent. Douce étreinte, proximité d’enfants, vraiment, tu sais pas ce que tu ferais sans elle et sa maladresse de perfection imparfaite. “Merci, Jane. Merci de pas me laisser tomber.”. Parfois, les mots sortaient sans vraiment que tu les choisisse. Tu te souvenais même pas du vrai prénom de Billy mais il est là, il te quitte pas, parce qu’elle est importante. Ce que vous avez, là, ce truc bizarre, t’aimais bien parce qu’au moins, vous pouviez être bizarres ensemble.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyMar 13 Nov - 0:36


Sur le ring il y a deux figures bien distinctes, Oxlene au milieu, à la diagonale, sautant sur une jambe puis sur l’autre, assénant des coups dans le vide en direction de la marée noire entourant les cordages, Billy appuyée dessus, les coudes irrités par les rebonds et la bouteille d’eau entre les doigts, prête à lui tendre quand il voudra bien. Mais il devra. En attendant il mord sur son protège-dents, il mord beaucoup trop fort et s’en fatigue les mâchoires. Il est en train de compter les rounds jusqu’à ce qu’il ne puise plus. Il articule quelques entrecoupures sordides, Billy revient au bord de la fenêtre, les contours cramoisis, l’envie d’enfiler les gants et de lui appuyer dessus de toutes ses forces: « T’as dit quoi là? De quoi tu parles- » Les fils dorés de Osborn s’écartent et envahissent l’air, elle les repousse, machinalement, c’était pas important, c’était pas le sujet.
Ils remontent tous les deux, elle se met à imiter les mouvements d’Oxlène qui par tous les moyens cherche à savoir se battre et personne ne le hue dans le public pour l’instant, il a un semblant de contrôle. Mais dans l’appartement, là où les expirations de leurs poumons peignent les murs, il n’a plus le droit de se cacher avec des cassures au visage, des morceaux de couleurs contradictoires qui diraient clairement: J’ai été blessé, regarde.
Tout le corps de Billy remue sous l’effet de la taffe, quand elle lève les yeux sur Oxlène elle distingue une maigre fissure sur le haut de son crâne là où les quelques centimètres de jais de ses cheveux gigotent, il a les traits tirés et occupés comme une pièce pleine de monde, comme un adulte. Ce qu’ils devraient être du moins. Il n’a rien qu’il puisse dissimulée, c’est pour ça, pense-t-elle, qu’il l’enlace, qu’il la remercie. Billy se rapproche et ils tanguent un coup, il tangue, la main de Billy descend dans le dos d’Oxlène, elle serre, comme un garrot, il fallait stopper l’hémorragie tout de suite. « Dommage qu'on puisse plus avoir le même dortoir. »

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyVen 16 Nov - 1:00

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









T’étais pas l’exemple type du mec viril. T’avais la silhouette fragile, la carrure d’une crevette olympique et ton cul rendait étrangement bien moulé dans une robe. Épaules larges mais pas bien résistante, t’es ce genre de ruines qui a jamais connu la gloire et l’opulence. Entre les bras de la princesse, tu te décomposes, tu pourrais disparaître dans une nuage de poussière, des cendres qui glissent entre les doigts pour finir dans le caniveaux. Colonne tordue, buste compressé, t’as les bras qui la serrent un peu plus contre ton corps de lâche. Billy, c’est un peu cette peluche décousue qui reste sur ton lit et avec qui tu t’endors même si t’as plus l’âge de porter des couches. T’as l’impression que si tu te détaches, toutes ces pensées négatives vont revenir foutre le bordel dans ton esprit. Ça se pousse, ça se bouscule et l’effet de l’étreinte se dissipe peu à peu. Alors tu t’écartes, sourire qui tire vers la moue au coin des lèvres, tu reprends le joint, ta face se tourne automatiquement vers l’extérieur. “Si t’avais un pouvoir, tu choisirais quoi, Ox ?”. T’as la voix de Max qui résonne dans ta tête, tu t’souviens même plus de ta réponse. “Moi ? Voler, bien sûre ! Comme ça, j’te prendrais avec moi et on s’cassera tous les deux pour buter les méchants !”. C’est bizarre que cette image de vous deux, gamins, te revienne que maintenant. L’époque où t’avais la coupe du gosse asiatique typique et que Max était pas encore chauve. A tous les coups, il s’est rasé la tête pour cacher sa calvitie, ce con. Le pétard incandescent se consume entre tes doigts, inspire, expire, la fumée s’envole en même temps que ton esprit, t’as repris ce voyage intérieur que tu répètes sans cesse, le petit Ox de première année qui s’perdait dans sa tête sans prévenir personne. La première feuille orange au milieu de ses soeurs encore vertes. Les écharpes qui cachent les suçons de ces filles qui trompent leurs copains avec la meuf arrachée de la soirée de la veille. Ce couple qui se roule des pelles comme si la paix dans le monde se trouvait au fond de leurs amygdales. Le bruit des roues de skate qui agressent le bitume. La voix de Billy qui chatouille tes oreilles. “Hum ? Ah ouais, ça. Bof, c’est pas ça qui va m’empêcher de squatter ta piaule pour jouer à Batman Lego, t’as cru quoi ?”. Tu t’rapproches pour glisser le joint entre ses lèvres, tu ris un peu même si on sait pas vraiment si tu te moques ou si tu ris juste comme ça. César te broierait la tête s’il te voyait mais là, c’est le cadet de tes soucis. Ta carcasse va s'effondrer sur le lit de la Osborn, bras croisés derrière la tête, tu regardes le plafond. “Ah, au fait, ça s’passe comment avec Dick Grayson ? Le DicKory est canon ?”. Tu t’allonges sur le flanc, comme si t’étais Mariah Carey dans sa télé-réalité, avec ce petit air de gossip sur le visage, tu remues les sourcils. Ton cerveau est déjà embrumé par la beuh, on t’as perdu, Ox.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyDim 18 Nov - 17:22


Elle ravale un sourire après sa phrase pour caler ses doigts autour de la cigarette, à deux doigts de dégringoler, en faisant bien attention de ne pas inspirer - et si la flamme pouvait contourner le papier fin petit à petit, ça la soulagerait. - Le voyant de la playstation clignote dans le fond, quelques bidules trainent sous les fils, elle a peut-être deux jeux qui se battent en duel sur les planches poussiéreuses du minuscule meuble télé, attend encore que Cesar remonte chercher son dû mais elle ne se souvient pas de leur dernière conversation. Y a qu’eux deux dans le calme général et les pieds froids de Billy au fond de ses chaussettes, ça glisse sur le lit, Billy le regarde se détendre. Assez pour des confidences, le genre de silence enrobant les conversations avec son film protecteur. Au lieu de répondre Billy tire le plus lentement du monde sur le joint, sans trop comprendre ça relâche ses épaules tirées, ça détend ses muscles compressés. Park a la voix curieuse et Billy voudrait bien suivre son fil, le tirer même, si elle savait quoi dire, vraiment. Elle écrase le pétard sur le bord et referme la fenêtre. Elle trace son bout de chemin dans la pièce, a les mains occupées et le bout des doigts roses - parce qu’il fait froid. - Billy a récupéré les tasses à côté d’Oxlène qui n’a pas bougé, attend une réponse, et si elle n’a pas croisé ses petits yeux noirs c’est qu’il y a une bonne raison. L’eau toute chaude fait remonter de la vapeur dans la chambre et le lit d’en face, vide, selon Billy la juge, ou du moins, la toise. « Je sais pas, je dirais que oui. »

Elle est plantée là, le dos bien droit, les deux jambes parallèles et les deux sachets de thé fumant tranquillement. Mais y a ses mèches sur son visage qui collent un peu à sa bouche et son visage par moments tout rouge ou tout blanc.

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyLun 19 Nov - 23:33

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









Tu pourrais presque entendre les crépitements du papier qui brûle alors que la fumée magique caresse les poumons de la princesse Osborn. T’as les yeux qui pétillent d’une lueur étouffée, le sourire facile qui chatouille le coin de tes lèvres, les mèches charbon qui se courbent dans le vide alors que ta main tente de les dompter. L’amour, pour le moment, t’avais décider de le regarder dans les yeux de Billy. Parfois, quand tu faisais attention à ce que racontaient tes professeurs, tu te rendais compte d’à quel point les Hommes pouvaient être fascinants. Un battement de cils, une couleur au coin des joues, la lèvre pincée, la main délicate dans les cheveux, le regard fuyant, tu avais souvent pensé à choisir l’étude comportementale en tant que spécialité. Voir comment au fil des années, la société a vu évoluer l’être humain, pourquoi cette carapace sociale couvrait les sentiments, pourquoi Billy mettait cette distance de sécurité en parlant d’elle, de Félix, d’eux. Mais toi, t’y comprenais pas grand chose, toi, tu disais les choses comme elles étaient quand il y avait quelque chose à dire, alors tu rigoles comme un con. “Billy-Jean, tu sais ce que ça veut dire “canon” au moins ?”. Tu t’redresses, t’as les yeux d’un enfant malicieux qui vient de trouvé un paquet emballé dans la chambre des parents la veille de Noël -t’aurais bien aimé mais ton père était du genre à t’offrir des chaussettes ou des stylos, t’en faisais des marionnettes, c’était pas plus mal- tu donnes même un petit coup de coude à la Osborn. “Alors t’as tâté du Dick ? Et quand je dis Dick, je parle de Félix et quand je dis Dick, je parle surtout de sa queue m’enfin j’vais pas te faire un dessin. Quoi que ça peut être drôle. Putain, j’veux dessiner un pénis avec le costume de Nightwing, maintenant.”. Tu t’laisses glisser hors du lit, le corps tout mou, pour fouiller dans ton sac et sortir ton carnet à dessins et un crayon. Ça faisait un moment que t’avais pas gratter le papier, à part en cours. Pourtant, ton cahier était ravagé par la mine, le visage d’April dans à certain endroit, le sourire de Sun à d’autres, la moue désinvolte de Sumi parfois, la queue de cheval de Billy, et même, entre deux croquis de batcave, les yeux de Max qui traînaient entre les lignes. Les feuilles défilent, ton crayon se balade et ton regard se pose rêveusement sur Jane, entre les traces d’un dessin et le visage bien réel de la demoiselle. “T’en parles pas mais j’suis sûre que t’as déjà tiré ton coup, t’es cool, t’es bonne, easy.”. Tu t’mets à rire comme un gosse alors que le petit phallus sur ton carnet fait ce petit sourire cute.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyMar 20 Nov - 11:58


Les gilets de sauvetage elle ne pouvait pas s'empêcher de les lancer, une sécurité, une assurance, le cran bien enfoncé, l'arme rendue en toute confiance. Et si on y réfléchissait bien tout tenait ensemble parfaitement. Oxlène froissait les couvertures, il chantonnait, Billy le laissait faire, pas de risque de se heurter à un iceberg dissimulé sous des eaux brillantes, non, bien qu'elle l'eut senti nauséeux par moments. Il avait repoussé son ressentiment dans les pages gondolées de son journal de bord, possiblement raconté quelques naufrages mais Billy ne le voyait pas écrire, plutôt errer. Le fil de sa parole montait au nez de Billy, elle sentait ce pic coupable lacérer ses quelques pensées logiques, elle ne se réjouait pas la scène contrairement à ce qu'elle pensait. Un bout de blondeur dégringola et heurta son nez subtilement, Billy pensait à demain: Ils n'en parleraient pas sur la longueur, il n'y avait pas de honte à avoir, c'était pareil que les autres fois, sauf qu'elle avait quelque chose à dire. "Mais non c'est pas comme ça."

Il fallait réfléchir à cette construction particulière et le pourquoi du comment elle avait démoli les bouts de réalité cherchant à s'assembler progressivement, parce que c'était comme ça que ça fonctionnait avec Billy - jeter la bouée en pleine mer, redouter le mouvement des vagues et l'emportement. - Une partie d'elle voulait se taire, l'autre s'était habituée à la surface enflée de sa poitrine et à l'abcès qui se refusait à être percé voire pincé. - Lui il avait cette inclination légère et incroyable pour les autres, Oxlène. Il savait glisser et échapper, il était né pour voler tout en sachant rendre et quand il parlait il ne ralentissait pas à un carrefour de vérité. Billy avait une tasse dans chaque main, si elle était statique c'était pour avoir le réconfort de les tenir brûlantes. Elle parlait sans aimer sa voix, Billy. "Il allait rentrer voir son père et je voulais pas trop. Enfin si je voulais- forcément je voulais mais je crois que c'était sous-entendu. Et pour sa défense c'est moi qui l'ai embrassé donc. C'était vraiment con de ma part."

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyDim 25 Nov - 17:39

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









Ça ressemble à quelque chose, un espèce de petit gland étrangement mignon, avec de petits yeux, bien moulé dans son costume de Nightwing, le crayon gratte la page avec une concentration éphémère, tes oreilles se baladent dans la pièce en quémandant avidement les paroles de Billy. La mine rétrécie, s’appuie, s’envole, force le sourire, rends tes pensées les plus farfelues, les plus abstraites. Le phylactère flottant au dessus de ton petit personnage renferme un texte, quelques mots, “Be ExtraorDICKnary”. Tes yeux dissipés, tes yeux voyageurs, tes yeux dans les siens. Le crayon a arrêté de danser, le petit Pénis continue de sourire, tu hausses un sourcil. “Ça veut dire que tu l’as baisé ou pas ?”. Ouais, Billy, elle est pas assez clair pour l’esprit embrumé d’un mec comme toi, qui est défoncé -et pas très réactif de base-. Tu reprends ton crayon, tu ajoutes des détails au costume, à la forme de la queue, tu passes ta langue sur tes lèvres, la concentration se lit sur ton visage. “Après, si vous vous retenez trop longtemps, tu m’étonnes qu’à un moment ou à un autre, ça explose, puis qu’après, tu comprennes pas vraiment comment vous en êtes arrivés là.”. Ce que tu disais, dans ta bouche, ça avait du sens. Après tout, pour toi, c’est l’absence de communication, la retenue, tous ces non-dits qui ont conduit irréfutablement au départ de Max. T’avais eu tant d’occasions de lui dire “Je t’aime” ou “Je t’aime, mais pas comme toi tu m’aimes.”. A la place, t’as laissé le doute planer, t’as laissé le désir monter jusqu’au moment où c’est devenu incontrôlable. Jusqu’au moment où t’as pas pu retenir de l’embrasser, de le toucher, et tout ça s’est fini entre des draps froids et une place vide. “Faut pas que tu te laisses avoir par le flou dans ta tête. J’sais pas où vous en êtes, tous les deux, mais si tu le kiffes, dis lui et voilà. Au pire, j’te ramasserais à la petite cuillère comme toi avec moi, pas vrai ?”. Étrangement, quand tu pensais à Félix et Billy, ça sonnait comme une évidence. Elle avait pas besoin de te dire qu’ils étaient ensembles ou pas, pour toi, c’était naturel. C’était même pas une histoire de mémoire, de visuel, de quoi. C’était juste une impression, un sentiment que ça collait et c’est tout. T’as pas besoin de savoir que c’était vrai ou pas, tu le sentais, tu le ressentais, t’avais besoin de rien d’autre. Tu lèves enfin les yeux de ton dessin que tu montres à Billy en lâchant un petit rire moqueur. “Regardes, un pénis déguisé en Nightwing. C’est marrant, hein ?”

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Billy Osborn
Billy Osborn
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : sur le point de pé-cho
J'aime : ça n'a pas d'importance ;)) fille ou garçon ça s'embrasse!
Merci à : schuylers (ava) linh + mimo (profil)

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyDim 25 Nov - 21:04


Au début ça sonnait comme une plaisanterie, ils se tenaient là, proches, elle le regardait tracer sur la feuille, elle allait balbutier une vérité toute simple, un oui bref, expéditif et le crayon a tracé en bleu tout le contour - c’était l’océan qui les avaient séparés cet été-là, Oxlène et elle. Billy s’en voulait, elle le suivait un jour et celui d’après, elle le laissait, à suivre l’histoire vaguement sur un écran de téléphone, deux minutes d’appel et sa voix perçante qui fait office de preuve que tout va bien, parce qu’elle se disait qu’ils auraient toute la fin de l’été pour s’asseoir et se dire tout ce que des gens aussi proches qu’eux se disent, les détails bizarres et les détails qu’on a besoin d’analyser avec d’autres, parce que c’est qu’on est, des hésitants, des perdus, des anxieux. Et si elle avait demandé plus tôt, elle aurait peut être su quoi faire quand il s’étend sur la question et qu’elle voit bien que ce n’est pas à propos de ça, qu’il s’en fiche bien de qui dessine sur son corps à elle, parce qu’il cherche à mettre les mots sur les restes qui couvrent le sien, les parts ineffaçables, celles qui ne sont pas le sujet d’une blague et qui ne peuvent pas faire du bien en y repensant dix ans dans le futur.

« Tu sais il y a des gens qui ont besoin de se laisser le temps comme toi. Et parfois j’aurai voulu attendre parce que je sais que Felix était triste quand on l’a fait. Et si on attend c’est qu’il y a une bonne raison. Ok les gens partent, c’est leur choix, ils ont décidé. Pas toi. Mais ça va aussi si on l’vit pas bien, ça va. »

Elle rigole Billy quand il montre le résultat, elle laisse tourner les mots d’Oxlène comme une machine à laver, et elle espère que si elle lui donne quelques secondes ça aura le temps de passer, et qu’il s’habituera au bruit du départ. Parce qu’il faut bien s’y faire et que ça lui arrive Billy, de l'entendre valdinguer dans son crâne à trois heures du matin.

« Ça veut pas dire que tout est réglé, mais on fait ce qu’on peut avec le courage qu’on a, et j’crois qu’on est pas trop mal vu que tu dessines mon copain en forme de bite, mais si tu te culpabilises je te casse les deux genoux. »

_________________
I don't feel like callin you up {Oxilly} Giphy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oxlene Bae Park
Oxlene Bae Park
shining star

Métier/études : 4e année d'anthropologie, à savoir ce qu'il fout encore là-bas
Situation Amoureuse : Bruce Wayne c'est un fuckboi alors pourquoi pas moi ?
J'aime : les comics. Comment ça c'est pas la question ?
Merci à : Boulet
Mes DC : lolipop osborn

à propos -
Relations:

I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} EmptyJeu 6 Déc - 16:58

I don't feel like callin you up // @Billy Osborn









Les rares fois où t’avais des souvenirs clairs des moments intimes passés avec un être humain, tu te demandais jamais ce que tu pouvais ressentir. Les gens avaient envie, alors tu avais envie aussi, c’était pas plus compliqué. Mais Max, Max, c’était différent. C’était comme une marmite qu’on avait laissé trop longtemps sur le feu. C’était brûlant, ça avait cramé la casserole, et salopé la gazinière, c’était censé être un bon repas et finalement, c’était immangeable, même si la cuillère qu’on a goûté pendant la préparation donnait l’eau à la bouche. Deux secondes d’inattention avaient suffis pour foutre en l’air ton ragoût. Les mots de Billy sonnent comme l’alarme incendie de la cuisine, ça pulse dans ta tête mais la fumée a déjà fait pleurer tes yeux et perturber les rouages de ton cerveau. Ox, parfois, t’es vraiment trop con. T’as pas le sens du timing, t’as pas le sens du romantisme, t’as rien, t’es rien, et ça te trotte dans la tête comme un vieux souvenir d’une cuisine en bordel toute poussiéreuse. Ton carrelage sentimentale est encore sale, la vaisselle déborde de ton évier cardiaque, et l’odeur du regret colle tes meubles. T’arrêtes pas de te dire que les choses auraient pu se passer autrement, que les choses auraient dû se passer autrement et que t’as juste tout gâché parce que tu sais définitivement pas cuisiner. Mais quand le rire de Billy secoue tes oreilles, tu fermes la porte de tes pensées, juste un moment, pour profiter de ces petites étincelles dans ses yeux. Alors tu ris un peu avec elle, sans rien dire, tes prunelles profondes parlent d’elles-même. Un sourire retrousse tes lèvres, la malice se glisse sur ton visage, ta voix grave ronronne dans ta gorge. “ Mon copain’, hein ? Le Dickory est canon, je le savaiiiiis !”. Tu te trémousses sur le sol, comme un gamin, à secouer ton dessin dans tous les sens. Tes jambes allumettes craquent alors que tu te traînes jusqu’à ton sac pour ranger tes affaires. Bretelle sur l’épaule, une dernière petite danse de la joie pour Kory Osborn-Glendower-Grayson et la porte s’ouvre sur tes pas. L’écran de ton portable clignote sous ton pouce. “Bon, sur cette bonne nouvelle, je dois y aller. La prochaine fois que je voie ton gars, j’vais bien t’afficher, toi et ta danse de palmier, ouais, ouais.”. T’as ce rire idiot qui cache tes doutes mais c’est pas grave, parce que Billy a l’air bien avec ce mec et que t’as juste envie de te réjouir pour elle. Tu disparais mais ta tête dépasse un instant de l'entrebâillement. “Au fait, Billy.”. Le rictus de sale gosse s’efface, demi sourire au coin de tes lèvres, douceur d’un enfant qui fait encore des promesses avec le petit doigt. “Merci pour aujoud’hui. Ça, j’oublie pas.”. Dernier clin d’oeil et Batman disparaît dans l’obscurité des couloirs des Goddard.

_________________
« Weird. »
You make it difficult to not overthink
And when I'm with you I turn all shades of pink, ah
I wanna touch you but don't wanna be weird
It's such a rush, I'm thinking wish you were here, ah-ahh
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty
MessageSujet: Re: I don't feel like callin you up {Oxilly}   I don't feel like callin you up {Oxilly} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't feel like callin you up {Oxilly}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: we are ready with a cheer :: archives :: anciens rps :: année 2018-
Sauter vers: