AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (elinor) I'm a rebel just for kicks, now

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : mariée au déni, est-ce-que ça répond bien à la question?
J'aime : ses sourires, quand ils découpent presque tout le visage et pour ce qui est du reste, elle n'est sûre de rien
Merci à : killer from a gang (ava), bat'phanie, reggsys (profil)

à propos -
Relations:

MessageSujet: (elinor) I'm a rebel just for kicks, now   Mar 20 Nov - 23:50


Allez marcher avec le soleil en plein dans l’oeil: Parfois Billy on la ressentait comme ça. Elle était là, en plein dans l’iris, elle l’envahissait complètement, il fallait mettre une main au niveau du front et espérer ne pas repartir avec une grosse plaque rouge. La plupart des gens faisaient avec, quoiqu’il portaient une grimace toute particulière qui n’allait qu’avec eux mais traduisaient la même chose: J’ai le soleil dans la figure. Il fallait s’habituer, mais c’était comme pour tout le monde, à sa petite voix écrasée d’avoir trop articulé, son joli accent, la huppe de sa coupe parfaite et stupide (qui lui donnait l’air d’un oiseau parfois, un oiseau sage), résister à l’envie puissante de tirer sur le bout de son élastique et de s’enfuir avec. 



Surtout quand elle courait avec les fils des écouteurs en vagues, et qu’elle se colorait de rouge en rouge graduellement, parce qu’elle avait cette face toute pâle. Billy, quand elle croisait Elinor, elle, ne s’y faisait pas. Il y avait un contraste évident entre elles deux, d’abord parce qu’Elinor avait amené un voile nuageux avec elle, mais aussi parce qu’elle semblait vibrer de tout son être. Ensuite parce que Billy filait sur la piste et Elinor se déplaçait assez lentement, comme si elle attendait qu’un camion traverse le grand ovale et la percute, une description à laquelle Billy correspondait, parfois, en principe.



Et surtout aujourd’hui, fonçant droit sur elle, la musique mise sur arrêt, habilement, le reste de la chanson allait avec la course. Billy connaissait la playlist par coeur à force. Mais Elinor n’était pas une playlist, et si d’ailleurs elle en avait été une, elle aurait sûrement été en mode aléatoire, ou un mélange de registres qui s’empilaient bien en apparence mais faisaient un mauvais cocktail, et c’est vrai que maintenant que Billy s’approchait et décochait un sourire, Elinor sentait un peu l’alcool, ou pas du tout, ça dépendait de la mauvaise fois de Billy. Billy parlait fort: « Eh Elinor, t’es déjà debout? Tu comptais courir? »

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
golden sun

Métier/études : 4ème année de Business Management
Situation Amoureuse : Libre comme l'air
J'aime : Les fem...nop, c'est pas vrai

MessageSujet: Re: (elinor) I'm a rebel just for kicks, now   Mer 21 Nov - 13:31

I'm a rebel just for kicks, now


Billy & Elinor
Grand Dieu, il fallait qu'elle arrête de se mettre minable aussi souvent, ça devenait franchement ridicule. Lunette de soleil sur le nez, à peine maquillée, légèrement nauséeuse, Elinor patientait dans un café du campus, il lui fallait une triple dose de caféine et vite. Sur le moment, ça lui avait semblé une bonne idée de se lever aux aurores en même temps que sa camarade de dortoir, mais elle le regrettait maintenant amèrement et rêvait de retrouver son lit. Malheureusement on l'attendait et si la jeune O'Donnell aimait être fashionably late, elle ne posait jamais de lapin, presque jamais…
En équilibre précaire sur ses Jimmy Choo, elle s'avança vers le barista. "Salut! Comme d'hab?" Réajustant ses lunettes, la brune afficha une grimace qui en disait long. "Si tu pouvais y rajouter un shot de cynisme ça serait parfait." Will laissa échapper un petit rire et passa la commande à son collègue. Il n'essaya pas d'engager la conversation plus avant, le jeune homme savait bien qu'il était impossible voir dangereux de s'y risquer avant que la brune n'ait avaler sa dose de caféine.
Ayant checké ses réseaux sociaux, elle attrapa son café et en avala la moitié avant de retrouver l'air frais du campus. Bien sûr, comme toujours, son impatience lui brulait la gorge. On attend un moment avant de boire un truc chaud, lui hurlait une petite voix, mais elle n'y prêta pas attention, continuant à siroter la boisson noire et amère qui semblait la mettre un peu plus d'aplomb à chaque gorgée. Magique. Le café avait un effet magique, toute personne ayant à coeur de la contredire avait du soucis à se faire.
Décidant que le chemin le plus court pour rejoindre le Butter spa passait par les terrains d'entrainements, elle se lança. Sa démarche était plus lente qu'à l'accoutumée, plus erratique, moins assurée. Une nouvelle fois la petite voix se fit entendre, mais l'étudiante l'étouffa à coup de soupire. Ouais c'est bon, elle avait compris que ce n'était peut-être un choix de chaussures des plus judicieux. Traverser les terrains en talons, on avait déjà vu plus pratique, mais c'était le cadet de ses soucis en ce moment. Son mal de tête semblait s'aggraver à chaque fois que ses lunettes glissaient sur son nez, laissaient passer un rayon un peu trop lumineux. Elle maudissait la terre entière lorsque Billy apparue subitement à ses côtés, l'abordant avec sa bonne humeur et son entrain habituel. Elle appréciait la jumelle Osborn, mais là, notre amie n'était pas sûre de pouvoir gérer autant de fougue, elle aurait du sortir avec des ear plugs.
Well, aren't we just a ray of fucking sunshine? Elle résista à l'envie de sortir la tirade et se contenta d'afficher un sourire en coin sans pour autant cacher la moquerie qui le tintait. "Bien sûr. Continue, je vais me changer et je te rejoins." Sirotant à nouveau son café, elle fit quelques pas pour rejoindre le bord de la piste de course et y marqua un arrêt. Courir…elle n'en était pas capable au meilleur de sa forme alors là, maintenant, un escargot narcoleptique avait plus de chance d'accomplir un 400 mètres. Elle eut un petit rire à cette pensée, mais une douleur aiguë traversa soudainement ses tempes et une grimace barra bien vite ses lèvres pleine alors qu'elle initiait un massage du bouts des doigts. "T'aurais pas un Advil par hasard?"

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : mariée au déni, est-ce-que ça répond bien à la question?
J'aime : ses sourires, quand ils découpent presque tout le visage et pour ce qui est du reste, elle n'est sûre de rien
Merci à : killer from a gang (ava), bat'phanie, reggsys (profil)

à propos -
Relations:

MessageSujet: Re: (elinor) I'm a rebel just for kicks, now   Dim 25 Nov - 15:36


Billy se souvient de Martha, et d’ailleurs si Oxlène entendait parler d’elle il aurait Superman sur son épaule imaginaire en train de courir et il se précipiterait pour faire la référence. Martha était grande, et fine, et elle portait très bien la tenue noire et blanche de la maison, quand elle passait dans les couloirs, Billy la regardait filer, avec sa dentelle proprette, son air de grue, de par sa taille. Des choses que Billy à l’âge qu’elle avait pouvait concevoir, comme elle concevait que les pirates dans le grenier étaient les ombres des coffres et des angles creusés dans le bois. Martha ne parlait pas beaucoup, on entendait son fer chauffer et cracher de la vapeur, ses chaussures de ville claquer et glisser sur les carrelages, et Martha, était irréprochable à chaque fois.



Comme le ruban dans les cheveux de Billy, il pend, il se traine entre les mèches, elle a le visage chauffé par la fatigue, ces plis aux vêtements d’avoir remué, et Elinor en face d’elle, mais pas de calmants miracles dans le sac. A une époque elle avait fait particulièrement attention à mettre ses plaquettes dans une poche devant, de fermer soigneusement à chaque fois, même si Martha, la domestique, ne lui disait pas de faire, et d’avoir toujours sur elle, ce que Billy regrettait. C’était probablement parce que les autres, qu’ils appelaient tous « nourrices » étaient occupées, mais les voir si souvent dans toutes les situations, donnait l’impression qu’un jour où l’autre, elles partageraient des conseils, ou auraient un geste protecteur, demandeur, peu importait vraiment.

Et Billy Osborn se tient là, la poitrine gonflant et dégonflant sagement elle a le rire collé au visage presque quand elle parle, elle lui dit: « Mauvaise nuit? » et ce sont des questions qu’on ne lui posait pas jusqu’à il y a quelques années. « Non désolée, mais je pense que ça t’aiderait de boire de l’eau, à la place du café. Tu tiens à courir un marathon ou quoi?  » Elle ne dirait pas à Elinor qu’elle devait éviter de trimballer des médicaments parce que ses frères et soeurs avaient tendance à la surveiller, même si c’étaient de vieilles habitudes. Elinor empestait la fatigue, entre autres choses, mais elle s’était arrêtée, évidemment, ça avait réveillé Billy, elle tira sa gourde qui était accrochée à son bras... par un scratch. « Allez hydrate-toi, c’est toi qu’est en bon état, d’habitude! »

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
golden sun

Métier/études : 4ème année de Business Management
Situation Amoureuse : Libre comme l'air
J'aime : Les fem...nop, c'est pas vrai

MessageSujet: Re: (elinor) I'm a rebel just for kicks, now   Mar 27 Nov - 10:50

I'm a rebel just for kicks, now


Billy & Elinor
Billy était une pile électrique ou un électron libre avec un trop plein d'énergie, vous savez le genre d'électrons qui permet de transmettre l'électricité dans les métaux. Ouais bon, pour la seconde image, notre brune n'était pas sûre de viser juste, la physique chimie ça n'avait jamais été sa tasse de thé. Quoi qu'il en soit, c'était ainsi qu'elle voyait la jeune Osborn. Elle était toujours pleine de vie irradiant une énergie lumineuse qui motivait les gens autour d'elle. C'était l'une des choses qui lui plaisait plus chez la Goddard, mais en ce moment précis, également celle qui la fatiguait le plus. Elinor avait besoin de calme, de silence, d'un massage éventuellement et de muets. Elle aurait volontiers envoyé balader la petite blonde et parti à la rechercher de cette oasis de tranquillité qu'elle recherchait, mais non, elle prit sur elle. Ravalant sa hargne du matin et son mal de tête au nom de cette amitié un peu étrange qui les liait toutes les deux.
A sa question, Elinor se contenta de hocher la tête, c'était évident, inutile de gâcher des mots pour ça. Lorsque son vis-à-vis lui suggéra de l'eau à la place de son café, la brune fronça les sourcils devant l'absurdité de sa proposition, mais un petit sourire en coin étira la courbure de ses lèvres en entendant le mot marathon. "Me tente pas." Faisant glisser ses lunettes sur le sommet de son crâne, elle cligna quelque fois des yeux, ne sachant pas très bien si c'était le soleil ou Billy qui l'éblouissait. Elle n'eut pas le temps de se poser véritablement la question que Billy lui proposait sa gourde. Esquissant un léger mouvement de recul comme si elle avait peur qu'on lui ôte de main son précieux breuvage, Elinor grimaça avant d'effacer la mimique d'une nouvelle gorgée. "Ecoute chérie, I don't even have blood in my veins anymore. It's just coffee. Alors ne m'en prive pas." A nouveau, elle embrassa son breuvage fumant sans ajouter qu'elle préférait éviter de toucher à cette gourde sur laquelle elle louchait d'ailleurs avec un certain dégoût. Posant son regard vert sur sa détentrice cette fois, elle passa en revue son amie d'un air pincé. Voilà encore une raison qui la poussait à éviter le sport. On ne ressemblait vraiment à rien au sortir d'un jogging matinal. Cheveux ébouriffés, t-shirt collé au corps, mini short qui … elle faillit s'étrangler en remarquant que sa répugnance se changeait en intérêt au fil de son examen. Une quinte de toux la pris alors que l'amertume liquide prenait un mauvais virage dans sa gorge. Putain, get laid girl! Ca devenait gênant là, fantasmer sur des filles au bol, à la limite, mais pas Billy merde. Il fallait qu'elle se trouve un mec se soir, ça devenait vital, et elle ne s'autorisa même pas à penser à une autre Osborn.
Encore toussotante, elle évitait le regard de la petite sportive tout en se dirigeant vers le bord de la piste, grave erreur…A peine avait-elle fait un pas dans l'herbe trop verte que son talon se planta en terre comme un couteau chauffé à blanc dans du beurre (ouais ouais c'est le mieux que je puisse faire). Les réflexes d'Elinor étant quasi inexistants, le mieux qu'elle put faire en se sentant chuter fut de lâcher son café et même temps qu'un "Chier!!" super élégant. Journée de merde. Vie de merde. Heureusement qu'il n'y avait pas grand monde dans le coin.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
golden sun

Métier/études : 4e année de littérature (écriture créative)
Situation Amoureuse : mariée au déni, est-ce-que ça répond bien à la question?
J'aime : ses sourires, quand ils découpent presque tout le visage et pour ce qui est du reste, elle n'est sûre de rien
Merci à : killer from a gang (ava), bat'phanie, reggsys (profil)

à propos -
Relations:

MessageSujet: Re: (elinor) I'm a rebel just for kicks, now   Dim 2 Déc - 2:46

C’est bizarre les restes d’ivresse dans le chaos organisé d’Elinor, pas comme les nuits difficiles de la soeur de Billy, passées à vomir au dessus des WC, pas les tragédies de Cesar à son retour aux États-Unis, rien de tout ça. Elinor semble en deuil mais en deuil de son sommeil, elle a l’air de marcher à la boisson forte et brûlante entre ses doigts, elle les serre autour du gobelet parfois. Billy aime bien, ça la fait rire, elle a l’habitude d’être celle par terre en train de se remettre de la chute ou du choc, elle, en justicière blasée à ses côtés, une routine assumée entre elles deux. Aujourd’hui le café fait rouler la conversation.

Leur relation? Dure à définir, ça prendrait de la place dans un dictionnaire pour sûr parce qu’Elinor ne supporterait pas d’être un bas de page, elle brillait sur les contours, elle était reine à ce qu’elle faisait jusque ses déséquilibres mais Billy ne dirait pas la connaître assez pour dire à sa place - et pourtant elle s’accommode de sa présence si vite qu’elles pourraient se faire quelques confessions sur la soirée d’hier, même si Billy n’avait pas grand chose à apporter à la liste des frasques. -

Les alcools mélangés à son sang lui manquaient, l’espèce d’euphorie suivie du brouillard d’estomac aussi, mais elle tournait sur une autre mécanique dernièrement, elle sentait que si elle s’arrêtait de bouger elle risquait de riper et de quitter le couloir, en se fracassant sans pouvoir rien y faire. C’était le genre de choses qu’on ne disait pas à voix haute, de peur de ne pas être compris tout à fait. « Maintenant je veux vraiment savoir comment tu t’es mise dans cet état. »

Billy appuyait sur les boutons de volume de son portable contre sa hanche, c’était un tic, elle n’arrêtait pas de sourire, elle fonctionnait avec des piles. Ça devait être ça, ou alors le hasard simple et bienheureux qui convenait à la Osborn de croiser Elinor à un tour de piste près. Les yeux de Billy coulent après ça, vous savez le dégoulinage tendre, elle suit O’Donnell et son tempérament de guerrière et pour un peu, elle pourrait la voir s’étaler sur le sol argileux et tiède, pour faire un ange de terre, peu importe: Billy avait beaucoup trop d’imagination. 



La Goddard sursaute, le point d'exclamation se lit sur sa figure: C’est son corps qui se précipite en avant quand l’ange dégringole, et même si les cils de Billy papillonnent elle est déjà en train de faire barrière pour la rattraper proprement, presque de la même façon qu’elle réceptionnerait un attaquant teigneux sur le terrain de crosse, la prise qu’il fallait faire, ses bras qui frôlent la poitrine d’Elinor, les joues de Billy qui prennent en couleurs incontrôlables.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (elinor) I'm a rebel just for kicks, now   

Revenir en haut Aller en bas
 
(elinor) I'm a rebel just for kicks, now
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle Swatch en 41mm. La New Gent.
» deLaCour “Kicks Off” with “City Shoot”
» Deschampsia caespitosa 'Northen Lights'
» Demande d'identification svp
» Liv a sorti un nouveau modèle: Rebel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: campus de brown :: erickson complex-
Sauter vers: